Michelle-France Robidas, collaboratrice généreuse et enthousiaste!

Michelle-France RobidasMon nom : Michelle-France Robidas

Mon entreprise, Communications Spling, existe depuis 2009

Mes coordonnées : MFRobidas@gmail.com

 

Mon slogan professionnel  :

« Tout ce qui mérite d’être fait, mérite d’être bien fait » de Nicolas Poussin.

Dans mon milieu ou auprès de mes clients, je suis connue pour

Être une professionnelle enthousiaste, un brin perfectionniste et… toujours prête à collaborer et à relever de nouveaux défis !

Ce que je développe ou ce qui me passionne en ce moment dans ma profession estExplorer de nouveaux univers rédactionnels, maîtriser la multitude de nouveaux médias, développer mes réseaux sociaux… tout cela afin de satisfaire mon esprit curieux et de le garder bien ouvert.

Mes réseaux se composent de…

Anciens/anciennes collègues de ma carrière chez Bell

Auteurs, éditeurs et agents de littérature jeunesse québécoise

Professionnels des causes humanitaires et sociales que je soutiens à titre de rédactrice bénévole (SPCA, Mamanpourlavie.com, Lyst Project)

Association canadienne des réviseurs (ACR), dont je suis membre.

Facebook, Twitter, LinkedIn

Mes sources privilégiées d’information d’affaires sont…

Nombreuses et diverses ! Livres, revues spécialisées, Journal Les Affaires, sites Web, blogues, réseaux sociaux, associations professionnelles, groupes de professionnels LinkedIn…

En littérature d’affaires mes goûts vont vers…

Je suis principalement intéressée par les livres « outils », liés à ma profession. Ces lectures plus pointues m’assurent en quelque sorte une formation continue.

Les qualités que j’admire le plus chez les entrepreneurs et chef d’entreprises

L’authenticité, le respect (de lui/elle-même et des autres), l’ouverture d’esprit ; créatif et  visionnaire !

Je fais partie du club parce que…

Sa fondatrice a eu l’heureuse initiative de me le faire découvrir ! Cette formule me permet de découvrir de nouveaux livres, avec une valeur ajoutée… les panélistes ! Ces échanges sont instructifs, stimulants et enrichissants, en plus d’aider à mieux choisir mes prochaines lectures !

Expression préférée ou devise.

« Mieux vaut passer pour fou que passer tout droit ! »

Claude Péloquin – poète québécois.

Gérer dans l’action de Mintzberg, ou la réalité complexe du gestionnaire

« Apprendre ensemble par le savoir des autres », telle est le slogan du Club de lecture Affaires et, dans cette optique, un panel volubile et « allumé » présente et critique un ouvrage portant sur l’exercice de la gestion : Gérer dans l’action de Henry Mintzberg.

Sans conteste, Henry Mintzberg est un auteur internationalement reconnu pour ses ouvrages de management. Son livre Gérer dans l’action  est proposé et présenté par Patrick Perras, et brillamment critiqué par nos panélistes. Chacun y a apporté sa dose d’enthousiasme, mais aussi de réserve par rapport à l’approche plus scientifique de l’auteur, universitaire canadien en sciences de gestion. La note de 4,5 sur 5 confirme l’intérêt que représente ce livre comme outil essentiel à tous bons gestionnaires soucieux de « mieux comprendre ou de mieux se comprendre », comme le suggérait Patrick Perras, l’ardent défenseur du livre!

Pour vous permettre de vous faire également une opinion, voici quelques extraits des argumentaires de nos panélistes, ainsi que l’hyperlien qui vous permettra d’écouter en entier cette visioconférence…

Le panel du Club de lecture en mode Hangout!

Patrick Perras, présentateur du livre du mois et panéliste

En préambule, Patrick nous informe que Henry Mintzberg représente une sommité pour quiconque a fait son MBA! Ses écrits peuvent paraître ardus, car ils sont basés sur des recherches scientifiques poussées. Cependant, chaque gestionnaire qui se questionne, y trouvera une source d’inspiration pour mieux comprendre, ou se comprendre, dans le métier de gestionnaire. Personnellement, Patrick s’est reconnu presqu’à chacune des pages, à chacun des chapitres. Selon lui, tous les gestionnaires devraient se référer à ce genre de littérature. Il croit également que la lecture de cet ouvrage par une personne qui désire passer de spécialiste à entrepreneur, pourrait lui permettre de mieux comprendre la gestion et pourrait s’enrichir de ces propos.

Patrick ajoute, en conclusion, que la gestion doit être engagée, engageante et connectée. Il faut promouvoir la connexion, en bout de ligne il faut qu’elle soit simple, naturelle et saine.

Fabienne Fayad, panéliste

Beaucoup d’intérêt pour ce livre, car l’auteur a une approche différente des autres écrivant sur le même sujet. Seul bémol, c’est qu’il soit un peu trop basé sur des recherches, ce qui représente un moindre intérêt pour le public en général. Cependant, le chapitre 6 (à partir de la page186) offre un résumé plus accessible. Il ramène à du vécu et répond à l’incompréhension des autres sur le travail du gestionnaire. Fabienne a apprécié les exemples donnés car elle s’y reconnaissait. Elle recommanderait « Gérer dans l’action»à tout le monde, surtout à ceux qui ont des diplômes en gestion de projets mais pas de pratique !…

Johanne Landry, panéliste

Johanne estime que ce livre s’adresse à un lecteur averti, compte tenu du niveau de difficulté de lecture. Mais elle l’a bien aimé car, ayant été gestionnaire pendant 25 ans, elle s’est sentie légitimer dans son ressenti de gestionnaire, par les exemples et les citations qu’elle y a trouvés. Elle a particulièrement apprécié la qualité de l’écriture, des métaphores, et des questions puissantes que tous gestionnaires devraient se poser et qu’elle propose très souvent à ses clients (p. 206-208). Elle mentionne aussi que les modèles présentés aident à la compréhension du système dans lequel le gestionnaire navigue, il met l’accent sur l’importance de l’expérience pour le gestionnaire. Johanne conclut que ce livre doit faire partie de la bibliothèque d’un gestionnaire, et de ceux qui les entourent : coachs, formateurs…

Mila Araujo, panéliste

Si le lecteur n’est pas un gestionnaire, Mila n’est pas certaine que le livre soit intéressant car il peut sembler « chaotique ». Mais si le lecteur gère d’autres gestionnaires, alors Gérer dans l’action  peut aider beaucoup car il touche les différents aspects de ce travail. Elle trouve intéressant qu’il démontre une importance à la communauté dans l’organisation et au rôle du gérant dans le travail. Aussi le fait que les gestionnaires sont généralement évalués par des chiffres, alors qu’il y a beaucoup plus à considérer. Elle propose ce livre aux gestionnaires ou au propriétaire de compagnie, car cela leur donnera une compréhension de ce qu’un gérant peut vivre quotidiennement, et d’autres points de vue intéressants.

Christine Chartier, observatrice

Mission accomplie! Après l’écoute de tous ces commentaires et critiques passionnés, Christine a été interpellée par les notions d’efficacité, les paradoxes, les situations décrites, la légitimité, la communauté… toutes des valeurs qui la rejoignent. Elle planifie donc lire à son tour ce livre pendant ce beau long week-end de la Fête du Travail!

Un des participants en ligne, Mathieu Laferrière, a posé une question au panel, qui s’est avéré très pertinente, donnant lieu à de nouveaux échanges instructifs : si on applique le principe 80/20 aux 52 qualités (décrites dans le livre) quelles sont les 10 qualités les plus importantes, celles qui auront le plus d’impact? La réponse fut unanime: cela dépend du gestionnaire ; cela dépend également du contexte. Cependant, deux (2) qualités sont ressorties comme étant essentielles à tous gestionnaires : l’authenticité et l’adaptabilité. Pour les autres, … ça dépend!!!

L’animatrice, Micheline Bourque, a apprécié le côté humaniste du livre et conclut qu’il lui a permis de constater que le travail du gestionnaire est un travail de communication. Elle souligne également ce qui semble être une nouvelle approche des éditions Transcontinental, en ce qui a trait aux éléments graphiques : surlignage – caractères gras – questions – graphiques, qui facilitent le travail du lecteur.

En conclusion, nous avons eu droit à des échanges fort enrichissants et déterminants dans le processus décisionnel du lecteur. Lira, lira pas? Laissez-vous inspirer par ce panel de professionnels passionnés…!

Remerciements à Camille Price-Piché, consultante en communications et animatrice de l’événement sur le Web. Et une mention toute spéciale à Ray Hiltz, spécialiste de notoriété internationale dans la gestion de l’univers Google+, pour son soutien technique tout au long de ce hangout – prise 2 !

 

 

 

 

 

 

 

E-Myth Revisited, gros plan sur la petite entreprise avec Club de lecture Affaires!

“E-MythRevisited” gros plan sur la petite entreprise par le Club de lecture Affaires!
Qu’est-ce qui fait le succès d’une petite entreprise, qu’est-ce qui la voue à l’échec? Le Club de lecture Affaires creuse le sujet avec “E-Myth revisited – Why Most Small Business Don’t Work And What To Do About It” de Michael E. Gerber. L’auteur croit avoir trouvé ce qui cloche dans la vie de beaucoup de petits entrepreneurs, c’est ce que va vérifier le Club de lecture Affaires lors du Hangout du 15 octobre prochain.

Jean-Pierre Dubé, président de JDP Cabinet de conseil en stratégie et opération a choisi ce livre qui sera discuté par le panel. Pour ce professionnel, qui prône l’excellence, cet ouvrage devrait être lu par tous ceux et celles qui veulent se lancer en affaires ou qui possèdent une petite entreprise et s’interrogent sur son avenir.

Un mot sur l’origine du livre “E-Myth”

EMyth Revisited, Why Most Small Business Don’t Work And What To Do About It” pourrait se traduire par : Le mythe de la petite entreprise – Pourquoi la majorité d’entre elles ne réussissent pas et que peut-on faire ? Le livre a été publié d’abord en 1986, puis revu et corrigé en 1995, mais n’est pas encore traduit en français. Surprenant, n’est-ce pas qu’un grand classique soit demeuré unilingue?  Son auteur Michael E. Gerber est le gourou no 1 des petites entreprises selon le magazine américain INC. Enterprises.

Un constat qui fait du chemin

Il y a 40 ans, M. Gerber a réalisé que la majorité des petites entreprises appartenaient à des gens qui avaient d’excellentes connaissances techniques, mais peu de connaissances du domaine des affaires et peu d’endroits pour combler leurs lacunes. Résultats ? Après une période d’euphorie, l’entrepreneur sombrait dans la terreur, l’épuisement et le désespoir… Est-ce toujours vrai ? Dans une bonne mesure, oui, puisque l’échec des petites entreprises après cinq ans est toujours élevé. Pourquoi ?

La clé du succès

Selon l’auteur, le cerveau des entrepreneurs se diviserait ainsi : 10 % d’esprit créatif, 20% de capacité en gestion et 70% de technique. Les entrepreneurs seraient de bons techniciens, mais il faut beaucoup plus pour réussir en affaires. Chaque fonction prend la direction de l’entreprise selon les besoins du moment si l’on veut et peuvent même se faire compétition. L’un est dans le futur, l’autre dans le présent! Ce qui peut devenir très contreproductif…

Gerber constate également ceci: “L’entrepreneur passe plus de temps à défendre ce qu’il pense savoir qu’à apprendre, pourtant les gens qui réussissent sont ceux qui veulent en savoir le plus.” Il croit que la situation peut être corrigée. Si bien qu’il en a fait sa carrière en publiant des livres, offrant du mentorat et des formations, ce qui en fait aujourd´hui une sommité reconnue dans le domaine des petites entreprises.

Ces sujets vous intéressent?
Comment développer à fond votre sens des affaires?
Comment devenir un vrai entrepreneur?
Doit-on traiter sa petite entreprise comme une franchise?

Ce livre que présentera le Club de lecture Affaires le 15 octobre prochain, vous permettra de vous faire une idée précise de la valeur de cet ouvrage pour vous !

Les publications de Michael E Gerber

“E-Myth” de M. Gerber connaît un succès qui ne se dément pas. Des versions ont été développées spécifiquement pour le contracteur, l’avocat, le comptable, le médecin et le gestionnaire. “Éveillez l’entrepreneur en vous” est aussi un ouvrage d’intérêt. Pour plus d’information : Michael E. Gerber Compagnies.

Le panel a été choisi et est prêt! 

La défense du livre sera faite par:

Jean-Pierre Dubé, Président, JPD Conseils

Le panel est constitué de:

Philippe Jacques, Président de Solo Communication, panéliste

Sophie Schwartz, Entrepreneur, fondatrice de Hugamy, panéliste

Schéhérazade Assefsaf, Présidente TacticB Consulting, panéliste

Le rôle d’observateur est attribué à:

Mathieu Bélanger, Président Parkour3, observateur.

Inscrivez-vous à l’événement sans plus tarder via ce lien

Panel Club de lecture – revue de E-Myth 15 octobre

Jean-Pierre Dubé, consultant exécutif, conférencier et blogueur!

Jean-Pierre Dubé, JPD ConseilsMon nom : Jean-Pierre Dubé

Mon entreprise, JPD Conseil inc., existe depuis 2010

Mon site Web : http://jeanpierredube.com

Mes coordonnées : 3250, Jean-Paul-Sartre, Laval (Québec) H7P 0B2 | 514.710.1550

Mon slogan d’entreprise : Créateurs d’excellence

Dans mon milieu ou auprès de mes clients, je suis connu pour …

Être Sifu de Kung Fu avec près de 40 ans de pratique et d’enseignement.

Consultant exécutif en excellence opérationnelle ayant réalisé des mandats dans plus de 600 organisations dans une dizaine de pays.

Ce qui me passionne en ce moment dans ma profession est…

Le développement continu de nouvelles expertises.

L’utilisation des nouvelles technologies pour réinventer la façon de faire de la consultation.

Le travail au quotidien avec les hauts dirigeants, entrepreneurs et gestionnaires.

Mes sources privilégiées d’information d’affaires sont…

Les blogues, les flux RSS, les magazines spécialisés, les livres, et les formations principalement à l’étranger. J’investis beaucoup de temps et d’argent chaque année pour être en avant de la vague.

En littérature d’affaires mes goûts vont vers…

La stratégie et les moyens de faire croître les entreprises

Les nouvelles technologies et les meilleures pratiques d’affaires pour améliorer la performance des entreprises.

Les qualités que j’admire le plus chez les entrepreneurs et chefs d’entreprises

La résilience, la persévérance et la résistance au stress face à la prise de risques.

Au sein du Club, j’ai participé à titre de :

Présentateur pour la revue du livre : eMyth Revisited de Michael E. Gerber

Panéliste pour la revue du livre Scaling Up de Verne Harnish

Je fais partie du club parce que…

Micheline me l’a demandé et je n’ai pas été capable de lui refuser 😉

Expression préférée ou devise.

C’est simple de faire complexe, c’est complexe de faire simple.

CLUBAFF #4 Entrevue Adrien O’Leary

Adrien O'Leary, B-UniqueAdrien O’Leary est un homme qui aime partager. Il aime aussi les livres comme il se doit. C’est aussi le genre d’homme qui prend un livre et prend le temps de mettre en application les différents concepts et idées qui s’y retrouvent. Stratège Web, spécialiste AdWords, spécialiste du marketing de recherche, peu importe la désignation, Adrien est quelqu’un qui peut mener une entreprise à destination quant au développement de son rayonnement et de ses affaires sur le web. Adrien nous confirme qu’il a intégré de nouvelles pratiques grâce à des suggestions d’auteurs que le Club a recommandé. Cette entrevue a été animée conjointement avec Suzanne Leclair.

Durée: 21:35

Qui est Adrien O’Leary et ses passions en affaires (0,25)

Le long terme, la clé du développement d’une présence web rentable (2:25)

Travailler un peu partout sur la planète, c’est possible (4:00)

Les recommandations de lecture d’Adrien (6:15)

  • Rework (Travailler autrement) de Jason Fried disponible en français (7:30)
  • 80-20 Sales and Marketing, de Perry Marshall (12:28)

Les outils de travail d’Adrien (10:15)

  • Asana pour la gestion de projet et des tâches
  • Calendrier Google pour la gestion des tâches

Conclusion (17:00)

Les articles sur le référencement d’Adrien sur Le Très Petit Blogue de Détail Formation