Réinventer son métier, est-ce possible? Dominique Fauconnier nous répond.

Réinventer son métier, est-ce possible? Dominique Fauconnier nous répond.

Patrick Coquart

Chacun d’entre nous s’est vu un jour poser la question « Que faites-vous dans la vie ? » Pour beaucoup, la réponse est évidente ; ils ont un métier connu dont le nom parle à tout le monde : menuisier, boulanger, chauffeur de taxi, joueur de football, enseignant, etc.

Pourtant si l’on y regarde de plus près, on s’aperçoit qu’il y a maintes façons d’exercer ces métiers. Par exemple, le chauffeur de taxi peut être indépendant ou salarié ; il peut avoir une clientèle diversifiée ou, au contraire, ne proposer que des prestations haut de gamme à des clients triés sur le volet. Il peut ne travailler que la nuit.

D’autres métiers méritent une explication car ils sont inconnus, rares, insolites, en voie de disparition ou en émergence. Citons bouilleur de cru, netnologue, gantier, inséminateur…

Enfin, il y a ceux dont l’intitulé est tellement vague qu’il ne délivre que peu d’informations sur sa pratique par son titulaire : ingénieur, consultant, assistant, chargé de mission ou chargé d’études… Un de mes amis avait l’habitude de répondre qu’il était « free lance », en particulier dans les moments où il était sans activité !

On pourrait également mentionner les individus qui, à la question du début, répondent qu’ils travaillent à Hydro-Québec ou à EDF, à la Banque Nationale du Canada ou à la Société Générale. Ou, de façon plus obscure encore, qu’ils travaillent dans l’industrie ou dans la banque.

Si l’on veut bien y réfléchir un tant soit peu, on se rend vite compte que répondre à la question « Que faites-vous dans la vie ? » de manière précise ne relève pas de l’évidence. Notre activité professionnelle comporte de multiples dimensions sur lesquelles, bien souvent, nous ne prenons pas le temps de nous pencher.

Réinventer son métier. Accéder à nos imaginaires professionnels de Dominique Fauconnier

Dominique Fauconnier, avec « Réinventer son métier©. Accéder à nos imaginaires professionnels » (éditions Chronique Sociale) propose de faire l’inventaire des « dimensions oubliées » ou « insoupçonnées » de son métier.

Son ouvrage est bien plus qu’un livre. C’est, en effet, un jeu de cartes accompagné d’un mode d’emploi. Sur ces cartes sont inscrits des noms de métiers et il s’agit de choisir celles qui illustrent ce que l’on fait, ou dans lesquelles on se reconnaît le mieux. On peut jouer seul, mais il recommandé d’utiliser le jeu à plusieurs car l’exercice permet alors d’échanger. En effet, chaque joueur doit expliquer son choix et les autres réagir.

Dominique Fauconnier détaille dans quels cas « Réinventer son métier© » peut être utilisé. Il distingue deux façons de jouer. Dans la première, chaque joueur explore son propre univers dans l’optique de :

  • « changer de poste, d’activité, de rôle ou les faire évoluer et trouver comment aborder la question ;
  • réfléchir à son activité, au sens que l’on y trouve ou au sens que l’on souhaite lui donner ;
  • partager le plaisir d’explorer une autre façon de se connaître ou de façon plus large, faire un point sur son parcours de vie ».

Dans la seconde façon de jouer, c’est un groupe constitué qui souhaite :

  • « mieux définir son activité commune ;
  • mieux se connaître, se comprendre et resserrer les liens internes ;
  • explorer de nouvelles potentialités, faire le point sur la situation du moment, passer une étape ».

« Réinventer son métier© » est un livre-outil qui invite à une « exploration » où ce qui compte est davantage ce que l’on va trouver que ce que l’on cherche.

Patrick Coquart, correspondant de France

Retrouvez mon entrevue avec Dominique Fauconnier au salon Livre Paris 2017.

Réinventer son métier, est-ce possible? Dominique Fauconnier nous répond.

Une boîte de livres indispensables pour les nouveaux arrivants dévoilée au SIIQ

Boite de livresLe 1e juin, le Club de lecture Affaires participera au Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec (SIIQ) pour y présenter une boîte de livres que tout immigrant doit lire pour comprendre la société québécoise, tout particulièrement en se familiarisant avec les codes de la vie professionnelle.

Près de 10 000 personnes sont attendues au SIIQ qui se déroulera le 31 mai et 1er juin prochains au Palais des Congrès de Montréal. Ce n’est pas pour rien que tant de gens visitent ce salon car on y retrouve l’ensemble des services et renseignements utiles aux nouveaux arrivants du Québec. Plus 100 000 personnes sont accueillies au Québec chaque année, dont la moitié arrivent avec un statut de résident permanent et les autres comme travailleurs temporaires ou étudiants internationaux. Les nombreux partenaires du SIIQ y sont présents pour leur fournir des ressources qui faciliteront leur intégration.

Évidemment, la majorité d’entre eux viennent ici pour travailler et arrivent ici avec un esprit d’entrepreneur bien développé. C’est dans ce sens que le Club de lecture Affaires va préparer une boîte de livres pour contribuer à cet effort d’intégration par la lecture!

Immigrant QuébecLa boîte contiendra 5 livres disponibles en français bien sûr. Notre souhait, c’est qu’en faisant la lecture de ces ouvrages, les nouveaux arrivants seront exposés à bien des dimensions de la culture d’affaires du Québec et cela, à toute sorte de niveaux. On souhaite vraiment que ces lectures leur donneront une bonne appréciation de ce que veut dire entreprendre et travailler au Québec.

Pour Micheline Bourque, présidente et fondatrice du Club, cette présence au SIIQ est une belle opportunité de contribuer à l’accueil des nouveaux arrivants, si modestement soit-il.

Si j’immigrais dans un autre pays pour y faire des affaires, je voudrais qu’on me recommande de bons livres qui m’aideront à mieux comprendre comment la société d’accueil fonctionne de façon générale, mais aussi sur le plan professionnel. Il y a tellement à apprendre, et l’avantage de la lecture d’affaires, c’est qu’elle nous présente un savoir, des éléments de la culture d’entreprise et bien d’autres aspects qui seront utiles dans un contexte professionnel. Le Club de lecture Affaires peut contribuer à sa façon à l’accueil des nouveaux arrivants par le biais de cette petite boîte de livres!

Delphine FollietPour la directrice générale du Salon, Delphine Folliet, proposer une boîte aux livres aux nouveaux arrivants constitue une façon originale et utile de faire connaître la culture d’affaire au Québec que ce soit dans une optique d’entrepreneuriat ou tout simplement de développement et d’épanouissement professionnelle, l’emploi étant l’un des facteurs d’intégration les plus importants.

Depuis 5 ans maintenant, le Salon travaille avec de nombreux partenaires pour fournir aux nouveaux arrivants le plus de ressources et d’outils possibles. L’idée de leur recommander de bons ouvrages pour mieux comprendre le milieu des affaires est géniale à notre avis. On a très hâte de connaître les ouvrages qui seront sélectionnés et présentés au Salon.

Soyez des nôtres, car les visiteurs pourront participer à un concours pour gagner la boîte aux livres.

Vous avez des suggestions, faites nous en part! 

Prenez un moment pour nous faire part de vos suggestions de lectures qui pourraient venir en aide aux nouveaux arrivants qui désirent faire des affaires au Québec.Surtout, dites nous pourquoi? Qui sait, votre recommandation se trouvera peut-être dans la boîte!

Si vous le voulez, vous pouvez aussi m’ écrire : micheline@clubdelectureaffaires.com

Micheline Bourque, présidente du Club de lecture Affaires

 

 

Cinq livres que tout bon vendeur doit lire!

Voici cinq excellents bouquins présentés par nos experts en vente de façon intelligente, dynamique et bien sûr convaincante!

Pour visionner la panel en action, voici la vidéo.

Voici la liste des ouvrages recommandés:

The Challenger Sale: Taking Control of the Customer Conversation – présenté par Julie Charbonneau, Directrice ventes – Signature Canada

Le petit livre rouge de la vente– 12,5 principes de l’excellence de Jeffrey Gitomer – présenté par Vincent Fournier, conférencier, formateur et auteur

Convaincre au quotidien – 6 techniques infaillibles pour mettre les autres dans sa poche de Daniel H. Pink – présenté par Martin Foster, Directeur Principal et Formateur Agrée at Groupe Prévision Succès

Hope is Not a Strategy  – The 6 Keys to Winning the Complex Sale de Rick Page, présenté par André Lavigne, Vice-président, ventes globale, k-eCOMMERCE

Comment se faire des amis et influencer les autres de Dale Carnegie – présenté par Vincent Fournier, Conférencier, Auteur, formateur

Sauf pour le livre de Rick Page, tous sont disponibles en version numérique gratuitement via la Bibliothèque national et archives du Québec

Le site Les librairies.ca vous permet de les acheter en ligne. Cliquez sur ces liens pour le faire. Avec ce site, vous pouvez même choisir d’aller chercher le livre chez votre libraire préféré si vous habitez au Québec.

Le petit livre rouge de la vente de Jeffrey Gitomer

Convaincre au quotidien de Daniel H. Pink

Comment se faire des amis et influencer les autres de Dale Carnegie

Réinventer son métier, est-ce possible? Dominique Fauconnier nous répond.

Quel livre choisir? Marie-Hélène Chèvrefils vous le demande.

Marie-Hélène Chèvrefils est correspondante pour le Club de lecture Affaires. Son champ de prédilection, les livres portant sur le leadership au féminin. Récemment, elle a publié un article portant sur un excellent ouvrage: Mixité, quand les hommes s’engagent. Ouvrage collaboratif sous la direction de Marie-Christine Mahéas.

Écoutez la vidéo pour vous faire une idée!

https://www.youtube.com/watch?v=VPVJ4xCI_HY

Pour sa prochaine chronique, elle hésite entre ces trois choix. Dites nous lequel vous préférez afin de l’aider dans son choix final.

 

mavieenmouvementMa vie en mouvement, de Monique F. Leroux

Publié  aux Éditions Transcontinental, ce livre est une biographie qui nous permet de découvrir quelques facettes de cette femme au parcours extraordinaire. Considérée comme l’une des femmes les plus influentes au Canada, elle a dirigé le Mouvement Desjardins pendant huit ans. Elle est aussi fondatrice du Sommet international des coopératives.

malala

Moi Malala, par Malala Yousafzai

Cette biographie officielle de cette jeune Pakistanaise, victime d’un taliban qui a tenté de la tuer. Elle a survécu et milite depuis en faveur de l’éducation des filles dans son pays. Elle a d’ailleurs reçu le prix Nobel de la paix.

Le livre est maintenant disponible en format poche via la maison d’édition Le livre de poche

Les superbes Lea Clermont Dion

Les superbes -une enquête sur le succès et les femmes de Léa Clermont Dion et Marie-Hélène Poitras

Publié chez VLB Editeur, cet ouvrage relate par le biais de témoignages et d’information ce qui se passent quand les femmes réussissent. Comment les femmes réagissent-elle tant vis-à-vis de la société en général que dans leur vie intime lorsqu’elles accèdent à une position importante ou de pouvoir? Plusieurs femmes remarquables ont contribué à ce projet de livre, dont Louise Arbour, Francine Pelletier, Marilou Wolfe et bien d’autres femmes connues.

A vous de nous le dire, quel livre vous interpelle davantage?