Cinq livres que tout bon vendeur doit lire!

Voici cinq excellents bouquins présentés par nos experts en vente de façon intelligente, dynamique et bien sûr convaincante!

Pour visionner la panel en action, voici la vidéo.

Voici la liste des ouvrages recommandés:

The Challenger Sale: Taking Control of the Customer Conversation – présenté par Julie Charbonneau, Directrice ventes – Signature Canada

Le petit livre rouge de la vente– 12,5 principes de l’excellence de Jeffrey Gitomer – présenté par Vincent Fournier, conférencier, formateur et auteur

Convaincre au quotidien – 6 techniques infaillibles pour mettre les autres dans sa poche de Daniel H. Pink – présenté par Martin Foster, Directeur Principal et Formateur Agrée at Groupe Prévision Succès

Hope is Not a Strategy  – The 6 Keys to Winning the Complex Sale de Rick Page, présenté par André Lavigne, Vice-président, ventes globale, k-eCOMMERCE

Comment se faire des amis et influencer les autres de Dale Carnegie – présenté par Vincent Fournier, Conférencier, Auteur, formateur

Sauf pour le livre de Rick Page, tous sont disponibles en version numérique gratuitement via la Bibliothèque national et archives du Québec

Le site Les librairies.ca vous permet de les acheter en ligne. Cliquez sur ces liens pour le faire. Avec ce site, vous pouvez même choisir d’aller chercher le livre chez votre libraire préféré si vous habitez au Québec.

Le petit livre rouge de la vente de Jeffrey Gitomer

Convaincre au quotidien de Daniel H. Pink

Comment se faire des amis et influencer les autres de Dale Carnegie


Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/michhprg/public_html/wp-content/themes/Divi/epanel/custom_functions.php on line 604
2014 En revue, mais pas corrigée!

2014 En revue, mais pas corrigée!

Le Club de lecture Affaires a vu le jour en 2014. Grosso modo, nous avons réussi à mettre sur pied et participer à un nombre assez impressionnant d’activités et d’événements!

Un excellent bilan pour le Club de lecture Affaires!

En résumé

  • animation de 12 panels en mode web via Google Hangouts
  • participations à 4 événements en direct avec des organisations de renom (entrevue, panel en direct, etc.).
  • lancement du podcast du Club de lecture Affaires
  • recrutement de plus de 40 panélistes, observateurs et défendeurs
  • accueil de plusieurs auteurs et personnalités reconnues
  • présence sur différents réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Google Plus, YouTube, Pinterest)

En détails

Pour découvrir les ouvrages que nous avons revus en mode panel web, cliquez sur l’onglet ci-dessous intitulé « Livres ».

Pour savoir à quels événements nous avons participé et les ouvrages que nous avons discuté.

Pour connaître les activités que nous avons eues ‘Autour du livre’, cliquez sur l’onglet du même nom!

Restez attentif car 2015, s’annonce encore plus actif avec des activités et des événements autour du livre d’affaires qui vous rendront très fierde vous associer à nous!

 

Favicon-Club-AffairesVoici la liste des livres qui ont fait l’objet d’une critique lors d’un panel sur Google Hangouts. Nous avons eu l’occasion de faire le tour de 12 livres, dont quelques uns ont été revu en présence de l’auteur. Moments forts!

12 mars 2014 – Panel – La vérité sur ce qui nous motive (Drive) de Daniel Pink

La vérité sur ce qui nous motive, a fait le tour de la planète. Il a été traduit en plusieurs langues. Ce livre a été retenu comme premier livre du Club de lecture Affaires. Que raconte-t-il ?

En clair, pour Daniel Pink la motivation basée sur la récompense  qui vient de l’extérieur n’a plus sa place aujourd’hui. Sa recherche démontre l’inefficacité du système de la carotte et du bâton. Il ne répond plus du tout aux défis du monde du travail. La motivation serait plutôt une démarche qui provient de soi et comprend l’équilibre entre trois éléments, l’autonomie, la maîtrise et la finalité. Pour écrire son quatrième ouvrage Daniel Pink a analysé nombre d’expériences en sciences sociales sur la motivation chez l’humain. Il a en tiré des conclusions qui bouleversent la façon de penser jusqu’à présent.

Présentateur: André Lavigne

Panélistes: Suzanne Leclair, Adrien O’leary, Antoine Bonicalzi, Jean-Baptiste Audrerie

16 avril 2014: Panel – La semaine de 4 heures de Tim Ferris

Les panélistes du Club de lecture Affaires se sont prononcés avec engouement sur livre ‘La semaine de 4 heures’ ou ‘Travailler moins, gagnez plus et vivez mieux!’  Il n’est pas rare que d’entendre des gens, des collègues, des amis, exprimer un certain ennui face à leur travail et leur routine et d’entendre également des ‘si j’avais le temps je ferais….’.

Timothy Ferriss inspire à réorganiser non seulement son horaire de travail, mais aussi comment l’on effectue notre travail, afin d’avoir le temps d’épanouir d’autre volets de notre vie et de réaliser nos rêves… Que ce soit d’apprendre une nouvelle discipline, vivre dans de nouvelles région du monde, et plus encore!

Présentatrice: Suzanne Leclair

Panélistes: Adrien O’Leary, Cindy Rivard, Martin Latulippe, Jean-Baptiste Audrerie, Fabrice Calando, André Lavigne

14 mai 2014 – Stratégie Océan Bleu de W. Chan Kim et Renée Mauborgne

Défendu brillamment et avec passion par Jean-Baptiste Audrerie, le panel du Club de lecture a donné son aval au grand classique de la littérature d’affaires. Oui! Stratégie Océan Bleu est un livre qui peut servir aux entreprises dans le contexte de leur réflexion stratégique et les porter à voir leur développement en tenant compte des nouvelles dimensions que propose le livre.

Les auteurs W. Chan Kim et Renée Mauborgne proposent aux lecteurs une variété de concepts et d’outils (canevas stratégique, grille, matrice) facilement applicables. (Le mot facilement est utilisé ici de façon très subjective! On n’est pas tous d’accord). L’Océan bleu, c’est cet espace stratégique nouveau. C’est aussi le fait d’oublier sa concurrence: « Le seul moyen pour écraser la concurrence est de ne pas essayer de l’écraser ». C’est découvrir ses « non-clients ».

Présentateur: Jean-Baptiste Audrerie

Panélistes: Suzanne Leclair, Antoine Bonicalzi, Mathieu Laferrière, Adrien O’Leary

Observateur: Alain Audet

18 juin 2014: Convaincre en moins de 2 minutes de Nicholas Boothman

Le grand succès de Nicholas Boothman a été commenté avec verve et enthousiasme par le Club de lecture. Les quatre panélistes du débat du 18 juin lui ont accordé quatre étoiles sur cinq.

La surprise générale étant que ce livre recèle beaucoup plus qu’il n’y paraît au premier abord, « Il faut y retourner plus d’une fois. Il comprend une foule d’éléments à mettre en pratique », s’entendent-ils pour dire. En fait, cet ouvrage sur la communication interpersonnelle n’a laissé aucun des participants – des entrepreneurs d’expérience – indifférents si l’on en juge par les échanges qu’il a suscités.

Présentatrice: Cindy Rivard

Panélistes: Martin Latulippe, Anouk Flambert, Marcela Urteaga

Observateur: Mathieu Laferrière

16 juillet 2014 – En Avant Toutes (Lean In) de Sheryl Sandberg

En Avant Toutes! Voilà, le Club de lecture a choisi de faire le revue d’un livre qui a beaucoup fait parler, notamment parce qu’il a été écrit par une femme très en vue, mais aussi parce qu’il porte sur le leadership des femmes. À quand remonte la publication d’un livre qui porte sur les femmes, le pouvoir et le travail, qui fait autant jaser? À vous de nous le dire!

Présentatrice: Stéphanie LeRouzic

Panélistes: Jeanne Estelle Thébault, Paule Genest, Jean-Baptiste Audrerie

Observateur: Chanel Alepin

20 août 2014 Gérer dans l’action de Henry Mintzberg

Sans conteste, Henry Mintzberg est un auteur internationalement reconnu pour ses ouvrages de management. Son livre Gérer dans l’action  est proposé et présenté par Patrick Perras, et brillamment critiqué par nos panélistes. Chacun y a apporté sa dose d’enthousiasme, mais aussi de réserve par rapport à l’approche plus scientifique de l’auteur, universitaire canadien en sciences de gestion. La note de 4,5 sur 5 confirme l’intérêt que représente ce livre comme outil essentiel à tous bons gestionnaires soucieux de « mieux comprendre ou de mieux se comprendre », comme le suggérait Patrick Perras, l’ardent défenseur du livre!

Présentateur:  Patrick Perras

Panélistes: Fabienne Fayad, Mila Araujo, Johanne Landry

Observateur: Christine Chartier

17 septembre 2014  80-20 Sales and Marketing The Definitive Guide to Working Less and Making More de Perry Marshall

Bien que le « principe 80/20 » tire ses origines du principe de Pareto (ou loi de Pareto),  Perry Marshall, ardent promoteur, a développé et appliqué cette philosophie à tous les aspects du monde des affaires.

Présentateur: Adrien O’leary

Panélistes: Mathieu Laferrière, Fabrice Calando, André Lavigne

Observateur: Francis Bégin

15 octobre 2014 E-Myth Revisited de Michael E. Gerber

The EMyth Revisited écrit il y a déjà plusieurs années par Michael E. Gerber s’est mérité une note de 5 sur 5 et semble être un « must », selon nos panélistes, pour toute personne désireuse de se lancer en affaires, autant que pour les entrepreneurs établis, conscients de l’importance de se réinventer sur une base continue.

Présentateur: Jean-Pierre Dubé

Panélistes: Philippe Jacques, Schéhérazade Assefsaf, Sophie Schwartz

Observateur: Mathieu Bélanger

20 novembre 2014 – Le But de Eliyahu Goldratt

Le Club de lecture Affaires a eu le privilège de recevoir Gaétan Migneault, président fondateur et Julie Bergevin vice-présidente du Groupe Adèle, une entreprise qui fait partie des 500 plus grandes entreprises au Québec. Ce duo de partenaires d’affaires inséparables nous a proposé la lecture du livre Le But d’Eliyahu M. Goldratt et ils l’ont défendu avec brio!

Présentateur: Gaétan Migneault et Julie Bergevin

Panélistes: Mathieu Laferrière, Cindy Rivard, Christine Chartier

Observateur: Frédéric Moreau

21 novembre 2014 – Putting the Public Back in PR de Deirdre Breakenridge

Peut-on réinventer les relations publiques à l’ère des médias sociaux, et cela, pour le bénéfice du public lui-même? Telle est la question à laquelle tentent de répondre deux spécialistes américains dans le livre « Putting the Public Back in Public Relations : How Social Media is Reinventing the Aging Business of Public Relations ».

Invitée spéciale – l’auteur Deirdre Breakenridge

Panélistes: Paule Genest, Michelle Sullivan, Mélissa Agnes

Observateur: Suzanne Leclair

24 novembre 2014 – GPS Leadership Un outil pour développer votre leadership en accéléré

Invitée spéciale – l’auteur Anne Geneviève Girard

Panélistes: Mathieu Laferrière, Alexandra Jonnaert, Suzanne Leclair

Observateur: Florian Pradon

17 décembre: Bienvenue dans le siècle de la diversité, la nouvelle carte culturelle du monde

« Bienvenue dans le siècle de la diversité – La nouvelle carte culturelle du monde », la plus récente publication de Jean-Louis Roy, apporte un éclairage nécessaire sur les bouleversements qui s’annoncent à l’échelle planétaire et qui ne seront pas sans effet sur nous en Occident. Notre monde est de plus en plus petit, les pays sont de plus en plus interdépendants, pour les gens d’affaires d’ici être ouverts sur le monde c’est aussi plonger dans la diversité culturelle de l’humanité.

Invité spécial: Jean-Louis Roy, auteur

Panélistes: Sébastien Barangé, François Taschereau, Paule Genest, Vanessa Bavière

Observatrice: Christine Bouchard

Événements spéciauxEn 2014, le Club de lecture Affaires a eu l’occasion d’être invité à participer à des activités de différentes organisations de renom.

Kiosque au eCOMMTL en Avril 2014

En avril 2014, nous avons tenu un kiosque lors du eCOMMTL. Lors de cet événement, nous avons réalisé plusieurs entrevues avec des personnalités fort dynamiques. Certaines de ces entrevues sont disponibles sur notre chaîne ITunes. Voici la liste des entrevues que nous avons réalisés ou cliquez sur ce lien pour plus d’information:

  • Philipe Fehmiu, Animateur Via Fehmiu à Espace Musique
  • Eileen Bastianelli, Strategic Intelligence Consultant
  • Mathieu Halle, président du Regroupement des commerçants électroniques du Québec
  • Dimitri Coll, professeurs au HEC Montréal et directeur marketing à la Banque Nationale
  • Scheherazade Assefsaf, fondatrice Tactic B Consulting
  • Antoine Bonicalzi, co-fondateur de Altitude Marketing  et Cédric Fontaine, Consultant et stratège en commerce électronique
  • Stéphanie LeRouzic,  stratège  UX Recherche
  • Cindy Rivard, Président de Oyez Communication Formation!

Octobre 2015 – Animation de panel au TRU Montréal

Invités spéciauxNotre fondatrice, Micheline Bourque a eu l’occasion d’animer un panel avec l’auteur Olivier Schmouker autour de son livre: Le cheval et l’âne au bureau, l’art oublié de travailler ensemble. Pour l’occasion, elle avait réuni un panel de lecteurs:

  • Florian Pradon
  • Stéphanie Le Rouzic
  • Carole Perez
  • Jean-Baptiste Audrerie.

Octobre 2015 – Animation d’entrevues en format podcast et HOA au Symposium PMI-Montréal

Icones2Invitée à animer une série de discussion autour de livres, Micheline Bourque a fait des rencontres extraordinaires avec des auteurs, des conférenciers et autres participants au Symposium. Voici les rencontres et les livres de lecture recommandés par les invités:

Brian Hobbs et Julie Delisle: Un livre qui paraîtra en 2015 qui s’intitule: La psychologie et la gestion des équipes de projet: une perspective interdisciplinaire.

Brian Hobbs:  Contextualization of Project Management – Practice and Best Practice.Claude Besner et Brian Hobbs

Valérie Lehmann nous a suggéré deux livres:

  • « Communication et grands projets », 2013, ouvrage collectif, codirigé par Valérie Lehmann et Bernard Motulsky, et publié aux Presses de l’Université du Québec
  • « Le projet du projet, concevoir la ville contemporaine », 2014, par Jean-Jacques Terrin et all., aux Éditions Parenthèses

Monique Aubry nous a proposé deux livres de la plume de Christophe Midler

  • L’épopée Logan (Logan epic), coécrit par Christophe Midler
  •  L’Auto qui n’existait pas, réédité en 2013.

Danny Labrecque : « Systémique et entreprise », de Jacques-Antoine Malarewicz

Anne Geneviève Girard: GPS Leadership, un outil pour développer votre leadership en accéléré

Mathieu Laferrière: Critical Chain de Eliyahu Goldratt et How NASA Builds Teams de Charles Pellerin.

Yvan Petit : « Project Portfolios in Dynamic Environments: Organizing for Uncertainty ». Le livre est en fait sa thèse de doctorat.

Octobre 2015 – Animation d’un panel lors d’un événement du RFAQ – Centre de Montréal

Icones5Invitée à animer un panel autour d’un livre important, En Avant Toutes de Sheryl Sandberg,  qui avait déjà fait l’objet d’un panel web. Devant une quarantaine de participantes, notre panel a fait un travail extraordinaire. Les participantes ont bien aimé écouter le panel constituée de leurs collègues en affaires. Ce sont prêtées à la lecture du livre, ces dames brillantes et bien préparé, toutes membres du RFAQ:

  • Christine Chartier, présentatrice du livre
  • Hélène Desrosiers
  • Lynne Leroux
  • Liliane Fortier

Icones

Le Club de lecture Affaires désire aussi parler du ‘Livre’, c’est pourquoi il animera et organisera différentes activités ‘Autour du Livre.

Nous avons eu l’occasion de faire une première expérience par le biais de Google Hangouts en partant proposant une discussion sur l’utilité du livre d’affaires. Pour l’occasion, nous avons accueilli des personnalités qui connaissent très bien le milieu soit à titre d’auteur ou à titre d’acteur ou encore parce qu’on s’y connaît tout simplement. On fait partie de ce panel:

  • Mitch Joel
  • Bianca Drapeau
  • Paule Genest
  • Jean-Baptiste Audrerie
  • Amélie Coulombe Boulet

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/michhprg/public_html/wp-content/themes/Divi/epanel/custom_functions.php on line 604
2014 En revue, mais pas corrigée!

Le But de Goldratt, une histoire d’affaires qui plait!

Le But de Eliyahu GoldrattLe Club de lecture Affaires a eu le privilège de recevoir Gaétan Migneault, président fondateur et Julie Bergevin vice-présidente du Groupe Adèle, une entreprise qui fait partie des 500 plus grandes entreprises au Québec. Ce duo de partenaires d’affaires inséparables nous a proposé la lecture du livre Le But d’Eliyahu M. Goldratt et ils l’ont défendu avec brio!

Qu’en est-il donc de ce livre « Le but, l’excellence en production ».

Il s’agit de l’histoire d’Alex, un directeur d’usine, qui apprend qu’il n’a que trois mois pour redresser l’entreprise sinon c’est la fermeture. Pris dans une situation familiale difficile, le roman relate les différentes découvertes de Alex au contact d’un physicien Jonah quand à la façon pour redresser son entreprise et sauver son mariage.

Rédigé sous forme de roman, « Le But » est un livre facile à lire. On n’y retrouve pas la lourdeur que l’on peut parfois retrouver dans des livres en gestion. Cette formule roman plaît beaucoup. Nos panélistes y trouvent une certaine légèreté qui repose l’esprit, surtout lorsqu’on lit beaucoup de livre d’affaires de nature plus théorique. À quelque part, le format fait en sorte qu’on est capable de faire des liens plus facilement, de voir si on à des choses à améliorer, bref, le roman rend les choses plus facile à comprendre.

Visionner le vidéo du panel en action

Connaître son but: Une des leçons importantes du livre selon Julie Bergevin 

Pour Mme Bergevin, ce ne sont pas tant les principes de production qu’elle retient, mais plutôt l’idée générale, la philosophie du livre. « Souvent, les gens font les choses sans se demander pourquoi elles les font. Cela peut paraître simpliste. Mais, on peut avoir de bonnes idées, et ne pas se poser pas assez la question ‘pourquoi on le fait’ ?  Ce qui m’avait beaucoup marqué dans le livre, c’est que le but premier d’une entreprise est de faire de l’argent, d’être profitable et de ne pas l’oublier! En somme, pas d’argent, il n’y aura pas d’emploi. »

« Les gens, à tous les niveaux de l’entreprise, n’ont pas toujours en tête cette notion. Cela fait en sorte que l’on peut prendre des décisions qui ne sont pas nécessairement rentables pour l’entreprise. Dans le quotidien, à titre de dirigeants, il arrive qu’on ne transmette pas toujours à toute l’équipe le but derrière ce que nous faisons. Pourtant, les employés doivent pourtant être conscients que chaque geste, chaque priorité, doit être en lien avec ce but. On ne le répètera jamais trop, mais il faut connaître le but afin de prendre de meilleures décisions. Il faut donc que les dirigeants parlent aux divers intervenants de l’entreprise afin que tous travaillent dans le même sens. Le livre nous permet de prendre conscience de l’importance du but. »

Gaétan Migneault, un livre qui porte sur la vie dans son ensemble : vie personnelle et professionnelle

Gaétan Migneault a lu ce livre, il y a quelques années, et l’a relu récemment. Il y retient la même chose : « Ce livre nous ramène à l’essentiel. Pourquoi fait-on telle ou telle chose? Ce livre présente aussi une façon intéressante la problématique de conciliation travail-famille. Ce livre parle donc autant de la vie familiale que celle de l’entreprise. Dans ce sens, le livre parle d’une vie humaine complète. Une vie où on est constamment sollicitée par toute sorte de choses. Une des leçons qu’il donne, c’est qu’il est bien important de se concentrer afin d’obtenir un équilibre, de revenir à notre but. Sinon, on ne fait rien et on n’accomplit rien.»

Selon lui, ce livre permettra une prise de conscience pour un entrepreneur. Il représente en soi un chemin pour savoir faire la bonne prise de conscience.

Christine Chartier, bonnes leçons d’affaires, mais l’histoire familiale rate son coup

Christine Chartier est plutôt mitigée vis-à-vis le livre, car si elle n’avait pas eu le mandat de le lire pour ce panel, elle se serait arrêtée après le 6e chapitre. Elle est bien d’accord que l’argent c’est important. Mais par ailleurs, l’argent n’est pas nécessairement le but ultime. « Le danger de travailler uniquement pour l’argent, c’est qu’il peut y avoir des dérives comme on a vu dans certains cas. Là où je suis d’accord, c’est qu’il faut avoir un objectif, et il est important que tout le personnel soit au courant du but de l’entreprise, pourquoi on travaille. Comme ça, tout le monde marche vers le même but ».

Au niveau du livre comme roman, elle a eu de la difficulté avec la vie familiale décrite dans le livre. « L’épouse de Alex avait vraiment le rôle ‘plate’ car la réalité est tout autre. Cette histoire de ‘couple’ ou de famille m’enlevait de l’intérêt au contenu. Ce volet m’a dérangé. La légèreté de certains aspects liés à la vie familiale en juxtaposition à la profondeur du sujet du côté entreprise, engendraient un déséquilibre au niveau du livre. »

« Cependant, au niveau de la crise et du « comment passer au travers », ces aspects étaient très intéressants. Il faut voir où sont les problèmes. Il faut avoir la connaissance de son entreprise, de son marché. La connaissance permet de prendre des actions rapidement. C’est ce que j’ai aimé avec le principe du goulet. Il faut agir là où ça bloque en premier au lieu d’avoir une stratégie globale, etc. »

Pour Christine, il est essentiel de prendre conscience que lorsque l’on a des problèmes financiers, on ne peut couper partout, n’importe comment, car il peut y avoir un impact important, et ainsi mettre l’entreprise en péril. Après analyse, il y a même certains endroits où on devra insuffler de l’argent.

Mathieu Laferrière, une leçon sur l’importance versus l’urgence

Mathieu Laferrière a aussi lu ce livre à 2 moments dans sa vie. La première fois, il occupait un poste en entreprise, et à cette étape, alors, les aspects familiaux le dérangeaient car il n’en avait pas besoin. Cependant, le genre « roman » était rafraichissant plutôt qu’un livre d’affaires traditionnel.

Plus récemment, il l’a relu et a retenu que lorsqu’on détermine son but, la notion d’importance devient claire. Au lieu d’aller dans l’urgence on va dans l’importance.

Mathieu souligne 3 aspects :

  • « Le but » se situe davantage à un niveau procédural manufacturier. Mais il n’est pas le seul livre sur la théorie des contraintes. Eliyahu M. Goldratt est aussi l’auteur du livre The Critical Chain – très connue en gestion de projets
  • « Faire de l’argent » par opposition à perdre de l’argent. Comprendre ce concept permet de faire grandir l’entreprise et est bénéfique autant pour les employés, les clients, les actionnaires…
  • « Le but » met l’accent sur les résultats globaux. On voit beaucoup de gens en entreprises qui sont débordés, surchargés, soulignant les coupures… mais en bout de compte, qu’est-ce que ça apporte au résultat global ? Au processus qui englobe tout dans l’existence de l’entreprise ?

Cindy Rivard, un livre aidant au moment de créer sa propre entreprise

La première fois qu’elle l’a lu, elle débutait son entreprise avec son conjoint et ce livre lui a permis de savoir ce qui s’en venait avec leur nouvelle entreprise.

Elle a aimé la formule roman et le fait que le personnage principal – l’entrepreneur – aille chercher une aide extérieure. Elle tire même une leçon d’un des passages qu’elle a pourtant trouvé ennuyeux, c’est-à-dire qu’un changement d’environnement peut être bénéfique dans un processus de réflexion. Aussi, l’importance que revêt le fait d’écouter les idées des autres, d’impliquer l’équipe, de communiquer avec tout le monde dans l’équipe pour que chacun connaisse l’objectif de l’entreprise, leur rôle… dans l’atteinte du but final.

Elle reste un peu ambivalente au sujet du but de faire de l’argent, mais elle est consciente que c’est nécessaire dans la réalisation de la vision de l’entreprise.

Frédéric Moreau, l’observateur  aime la formule roman mais a quelques réserves

L’écoute des panélistes a généré quelques questions de la part de Frédéric. Les voici, suivies des réponses des participants…

Quels sont les principes issus de ce livre que Gaétan Migneault et Julie Bergevin appliquent à leur entreprise?

Pour Gaétan Migneault, il est important de faire la distinction entre ce qui est important et ce qui est urgent. « Chaque semaine, nous vérifions notre situation en fonction des objectifs à accomplir dans le mois, nous faisons la mise au point et communiquons l’information aux autres. »

Lorsqu’il est mention de « goulot », est-ce en terme de processus ou en terme humain?

Le Groupe Adèle est une entreprise de service, de gestion des ressources humaines, et non une usine, donc l’approche est un peu différente. Pour Gaétan Migneault, « il faut distinguer 2 types de ressources : les goulots et les non-goulots. Un goulot est une ressource dont la capacité égale ou inférieure à la demande correspondante. Il faut chercher à équilibrer le flux de produits dans l’usine avec la demande du marché. » C’est donc orienté sur les processus.

Sur ce point, Christine Chartier  suggère une définition pour « goulot » au niveau de la gestion du temps, c’est-à-dire où je mets mon énergie, mon temps, mes ressources. « Le goulot, en gestion du temps, est lié là où je mets mon temps, mes énergies, à analyser où il s’étrangle… Dans une entreprise de service, c’est nous qui devenons l’unité de production. »

Quelles sont les limites du modèle, dans un environnement qui change rapidement. En quoi ce livre est-il en phase avec l’évolution de la société aujourd’hui ?

Pour Julie Bergevin, le livre sera toujours d’actualité car ce sont des principes de base. « Si on n’a pas de but ou qu’on ne le connait pas, on ne sait pas où on s’en va non plus. Plus le rythme de vie, d’affaires, est rapide plus on doit se concentrer sur le pourquoi on fait les choses, qu’est ce qu’on priorise en fonction du but. »

Pour Mathieu Laferrière, le livre va durer. « Le problème, c’est que les entreprises sont rarement conscientes des impacts des changements sur leur but. Et les clients, les employés, les processus et le goulot peuvent aussi changer. Au final, faire de l’argent n’est pas le but véritable. C’est la notion de changement rattachée à cela. Quand les changements surviennent, il faut revoir le modèle, il faut questionner. »

Pour Gaétan Migneault , l’argent ne peut être l’unique but. Le livre illustre une entreprise qui perd de l’argent et pourquoi elle en perd. Elle en perd parce que la majorité des gens de l’entreprise ne sont pas conscients du but, alors ils risquent tous de perdre leurs emplois. En avant-plan, si tout le monde perd de vue l’essence qu’une entreprise doit être profitable pour être viable, si on ne le partage pas, si on ne le communique pas, alors elle n’avancera pas, elle reculera. »

Qui devrait lire ce livre?

Finalement, Frédéric Moreau, notre observateur, évalue son intérêt pour ce livre à 7/10 car il ne voit pas bien l’utilité du livre, mais ce qui l’intrique le plus, c’est la forme. Il trouve intéressant d’avoir poussé l’exercice en en faisant un roman. Il est d’accord sur le fait qu’il est toujours bon de se rappeler les principes de base de temps en temps.

Pour Cindy Rivard, ceux qui ont le goût d’aller plus loin y trouveront leur compte car le livre nous donne l’opportunité de se questionner autrement.

Mathieu Laferrière recommande à toute personne qui veut améliorer son efficacité parce qu’elle ressent des contraintes, temps – argent – retard. Ce livre peut être le déclic qui permettra de voir la situation autrement.

Pour Mme Bergevin, ce livre garde toute sa pertinence peu importe le stade de développement de la vie d’un entrepreneur. On peut même le relire à plusieurs reprises afin de retrouver un certain focus sur les affaires.

Christine Chartier recommande ce livre à tous ceux qui ont un plan de redressement à faire, afin de comprendre qu’il y a des choses à analyser, à connaitre, afin de prioriser les changements à faire. Il ne faut pas juste prendre le plan de redressement de manière comptable, mais prendre le système dans son ensemble, aller au-delà des chiffres et regarder comment fonctionne le système et qu’est ce qui arrivera si on coupe.

Conclusion

Dans l’ensemble, « Le But » demeure un livre pertinent, avec quelques éléments de contenus qui pourraient être renouvelés, mais dont les leçons d’affaires sont bonnes.

 

 

 

 


Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/michhprg/public_html/wp-content/themes/Divi/epanel/custom_functions.php on line 604
2014 En revue, mais pas corrigée!

Autour du livre d’affaires avec Mitch Joel et autres invités spéciaux

Mitch JoelVous aimez les livres d’affaires? Le Club de lecture vous convie à une rencontre de passionnés du livre d’affaires qui ont accepté de venir discuter du livre d’affaires. Cette nouvelle série d’activités intitulée ‘Autour du livre d’affaires’  permettra aux adeptes du livre d’échanger, d’apprendre et de partager autour du livre d’affaires, de parler de sa situation dans le monde, sa raison d’être,  de l’arrivée du livre numérique, de son avenir et tout autre sujet pertinent qui nous permet ‘d’apprendre ensemble’. Une série d’activités (podcasts, hangout, articles, panels, rencontres, etc.) vous sera proposées au fil du temps….

L’utilité du livre d’affaires – 1e Panel Autour du livre

Pour marquer le début de cette série, nous avons voulu poser un regard sur l’utilité du livre d’affaires dans un contexte où le web regorge de blogueurs, de sites spécialisés, d’experts en ligne de toutes les catégories, de journalistes d’affaires qui s’expriment sur tous les sujets inimaginables. Pour en discuter, nous avons constitué un panel fort impressionnant qui s’exprimera sur le livre d’affaires lors d’un Événement sur Google Hangout en Direct le mardi 18 novembre prochain de 12h à 13h.

Les panélistes en présence de Mitch Joel répondront aux questions suivantes:

À quoi sert le livre d’affaires aujourd’hui? Quel est son rôle?

Qui écrit des livres d’affaires aujourd’hui et pourquoi? Est-ce que tous les experts devraient publier un livre?

Est-ce que le blogue remplace vraiment le livre? Certains pensent que oui.

Quels livres devrions-nous recommander à des entrepreneurs, chefs d’entreprise et professionnels?

Que pouvons-nous faire pour encourager les gens à acheter et à lire davantage de livres d’affaires?

Un panel impressionnant vous attend!

Mitch Joel, président de Twist Image, l’une des plus importantes agences numériques en Amérique du Nord. Reconnu comme le ‘rockstar du marketing  numérique’, ses prestations et son travail lui valent une renommée internationale. Lui-même auteur de deux importants livres, Six Pixels of Separation, Everyone is Connected. Connect Your Business to Everyone et CTRL ALT Delete, Reboot Your Business, Reboot Your Life, Your Future Depends on It.  Mitch est un chroniqueur régulier de la Harvard Business Review, du Huffington Post ainsi que d’autres journaux et magazines. Blogueur prolifique, son Podcast est d’une pertinence extraordinaire où il met en valeur de nombreux livres d’affaires. Il est d’une générosité sans borne et a accepté de participer à notre panel.

Paule Genest est une grande dame des relations publiques. Elle dirige sa propre agence PGPR Relations Publiques. Elle compte plus de 30 années d’expérience dans la gestion des communications.  Elle s’assoie à la table du panel avant tout parce qu’elle est une vraie passionnée de lecture d’affaires. Panéliste du Club et collaboratrice.

Bianca Drapeau est Directrice générale adjointe chez DeMarque, De Marque est un chef de file dans la distribution de contenus culturels numériques, principalement de livres numériques. Mme Drapeau amène à la table une expérience professionnelle de longue date dans le domaine de l’édition du livre et du marketing.

Jean-Baptiste Audrerie est directeur marketing et psychologue organisationnel chez SPB Psychologie organisationnelle inc. Une entreprise de renommée internationale. Passionné de lecture et panéliste du Club de lecture, il amène au panel un savoir important quant aux tendances dans tout ce qui concerne la gestion des talents. Bloggeur prolifique sur FutursTalentWordpress.com, il propose à ces nombreux lecteurs des articles en profondeur sur les tendances en ressources humaines.

Amélie Coulombe Boulet assurera l’animation de la Page Événement sur Google HOA. Passionnée du livre au point d’en publier un elle-même, « Influence du livre numérique sur l’industrie de l’édition au Québec , Bilan et enjeux ». C’est grâce à ce petit bijou que nous avons fait connaissance. Elle a accepté de collaborer à ce panel pour l’amour du livre…

Le panel sur Google Hangout sera animé par Micheline Bourque, fondatrice du Club de lecture Affaires.

Le panel se déroulera en anglais avec un service d’interprétation simultanée pour les panélistes.

Pour vous inscrire, cliquer sur ce lien!


Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/michhprg/public_html/wp-content/themes/Divi/epanel/custom_functions.php on line 604
2014 En revue, mais pas corrigée!

Stratégie océan bleu, un grand classique en revue par le panel!

Jean-Baptiste Audrerie

Jean-Baptiste Audrerie

Inscrivez le 14 mai 2014 à votre agenda. Le Panel du Club de lecture affaires s’attaque à un grand classique! Jean-Baptiste Audrerie sera le présentateur du livre et son défenseur!

Stratégie Océan Bleu, comment créer de nouveaux espaces stratégiques, a été publié pour la première fois en anglais en 2005 au presse du Harvard Business School, plus de 3.5 millions copies ont été vendues à ce jour. Le livre a été traduit en un nombre record de quarante-trois (43) langues. Publié en français en 2010, il deviendra rapidement un bestseller à travers cinq continents et sera récipiendaire de plus de vingt (20) prix et distinctions reconnues dans le monde des affaires et du management comme étant l’ouvrage de management le plus couronné de tout les temps. L’océan bleu, on ne parle pas ici de plan d’eau, mais plutôt de zone d’affaires et quelle est la différence avec l’océan rouge…?

Un mot sur les co-auteurs Renée Mauborgne et W. Chan Kim

Née aux États-Unis, Renée Mauborgne est membre de l’institut européen d’administration des affaires (INSEAD) où elle est professeure en stratégie. INSEAD est la deuxième plus grande école d’administration des affaires au monde. Mauborgne est également co-directrice de l’Institut stratégie océan bleu de INSEAD. Elle a publiée plusieurs articles portant sur la stratégie et la gestion des affaires. Elle a également reçue plusieurs prix et reconnaissances dans son domaine et à ce jour, elle est la femme la plus hautement placée sur la liste des Thinkers50.

Né en Corée, W. Chan Kim est co-directeur de l’Institut stratégie océan bleu de INSEAD et président du Boston Consulting Group Bruce D. Henderson of Strategy and International management à l’INSEAD en France. Il est également membre consultatif de l’Union Européenne où il sert de consultant pour plusieurs pays. Kim est aussi membre du Forum Économique Mondial. Il a publié de nombreux articles portant sur la stratégie et la gestion des affaires. En 2011 et 2013, Kim s’est classée numéro 2 dans la liste des Gourous en gestion des affaires au Monde, des Thinkers50.

Stratégie océan bleu OU comment créer de nouveaux espaces stratégiques…

La stratégie océan bleu explique comment les organismes peuvent changer leurs modèles d’affaires en allant vers de nouveaux territoires de compétitions, de nouveaux marchés.

La méthode « Stratégie Océan Bleu » est le résultat d’une étude basée sur les plus belles réussites stratégiques de ces 15 dernières années telles que Apple, Body Shop, Swatch, EBay…

L’objectif est d’apporter une réelle augmentation de valeur au client/ à l’entreprise en répondant à ses attentes essentielles afin de réduire les coûts de l’entreprise en réduisant ou en éliminant des fonctionnalités ou des services superflus.

Océans bleu vs. Océans rouge ?

La métaphore des océans rouges et océans bleus permet de décrire le marché dans sa globalité. Dans celui-ci, deux types d’activités coexistent.

Les océans rouges sont les activités existantes et représentent l’espace connu du marché. Pour une entreprise confrontée à une grande concurrence, il devient de plus en plus difficile de trouver des opportunités de croissance. L’offre se transforme et le produit devient une commodité ou s’inscrit dans des niches de marché. La compétition devient sanglante, d’où le terme d’océan rouge.

Les océans bleus, au contraire, sont constitués de toutes les activités qui n’existent pas encore. Celles-ci constituent donc un marché inconnu, non infecté par la concurrence. Dans les océans bleus, la demande est créée plutôt que conquise. Pour les entreprises, il y existe de nombreuses opportunités pour une croissance rapide et importante. La compétition n’existe pas car les règles du jeu n’existent pas et sont à être écrites. L’océan bleu est une analogie pour décrire l’immensité du potentiel non exploré.

Soyez de notre prochaine revue de livre via HOA !

Intéressé à en savoir davantage sur le livre “Stratégie Océan bleu” de W. Chan Kim et Renée Mauborgne et à connaitre ce que nos panélistes en pensent? Soyez au rendez-vous le 14 mai prochain de 12h15 à 13h via Google HOA! Le livre a été recommandé par Jean-Baptiste Audrerie qui en fera la présentation et la défense.

Venez interagir avec nous sur Google HOA et nous dire ce que vous en pensez! Cliquez ici pour vous inscrire!

Pour acheter le livre;

Renaud Bray

Le livre « Convaincre en moins de deux minutes » surprend le Club de lecture Affaires!

Le grand succès « Convaincre en moins de deux minutes » de Nicholas Boothman a été commenté avec verve et enthousiasme par le Club de lecture. Les quatre panélistes du débat du 18 juin lui ont accordé quatre étoiles sur cinq.

La surprise générale étant que ce livre recèle beaucoup plus qu’il n’y paraît au premier abord, « Il faut y retourner plus d’une fois. Il comprend une foule d’éléments à mettre en pratique », s’entendent-ils pour dire. En fait, cet ouvrage sur la communication interpersonnelle n’a laissé aucun des participants – des entrepreneurs d’expérience – indifférents si l’on en juge par les échanges qu’il a suscités.

Si les uns y voient un livre marquant qui donne des outils de communication aux jeunes qui entrent sur le marché du travail, « et leur donne une décennie d’avance« , selon Anouk Flambert; d’autres comme Cindy Rivard s’en servent régulièrement car, dit-elle, « on retourne facilement dans nos habitudes de communication« .

Voici ci-dessous le lien pour faire l’écoute du HOA et quelques extraits de leurs propos lors de cet échange de 45 minutes.

Cindy Rivard – présentatrice du livre du mois et panéliste
« Tout entrepreneur devrait lire ce livre. Car une de nos premières activités est d’établir des liens avec les gens, et c’est la qualité de ces liens qui va établir notre succès. »…
« Le livre montre comment on peut changer notre attitude, comment s’adapter à différentes personnes par de nombreux exemples et des exercices, même si certains semblent rigolos. »

Martin Latulippe – panéliste
« Ce livre comprend plein d’éléments dont nous sommes conscients mais que nous ne pratiquons pas. Les relations humaines sont au cœur de toute notre évolution et le livre, par ses exemples, nous montre comment amener les gens à être intéressés par ce qu’on dit et ce qu’on fait. Il nous montre l’importance de savoir lire une personne. »


Anouk Flambert – panéliste

« C’est au chapitre quatre que j’ai vraiment vu la valeur ajoutée de cet ouvrage. C’est à partir de là que j’ai appris des choses. Son approche « story telling » au début lui a fait perdre un capital de sympathie à mes yeux, ce qui pourrait aussi éloigner certaines personnes. Mais, pour le contenu, c’est excellent. »

Marcella Urteaga- panéliste
« Je pense qu’en dépit de son approche simple, ce livre demeure très intéressant car il considère tout l’impact de notre propre comportement sur les autres personnes. C’est ce que j’ai trouvé le plus instructif! »

Micheline Bourque – fondatrice du Club et animatrice

« S’observer soi-même, observer l’autre, analyser le type de personne que l’on a devant soi… tout cela exige du travail. Ce n’est pas aussi facile que j’aurais cru au départ alors que je voyais le livre comme un « self-help ». C’est beaucoup plus complexe. »

Conclusion

Aux dires de notre observateur, Mathieu Laferrière, un grand lecteur de livre d’affaires, le panel a réussi à susciter un certain intérêt pour lui, mais il lui faudra  aller un peu plus loin avant de décider s’il passera à l’achat. Il a besoin de le feuilleter. Ce qui semble lui plaire par ailleurs, c’est la nature pédagogique du livre. On peut à chaque chapitre y trouver les exercices et conseils à suivre de façon très simple. Une valeur ajoutée pour lui. Le Club va lui faire parvenir une copie du livre pour l’aider à finaliser son choix d’inclure ou non le livre dans sa bibliothèque de références. On garde espoir!

En somme, « Comment convaincre en moins de deux minutes » est un ouvrage sur la communication interpersonnelle à la portée de tous et toutes. Et oui, il est possible de convaincre en moins de deux minutes…avec des techniques bien assimilées. Enfin, si l’ouvrage semble par sa forme s’adresser au grand public, les gens d’affaires, les professionnels et les entrepreneurs pourraient bénéficier de son contenu ont rappelé avec force les panélistes.

Merci à toutes les personnes qui ont pris le temps de participer à l’événement sur Google Plus, notamment Michelle-France Robidas, Jean-Claude Plourde, Alain Thériault, André Lavigne, Franz Adotevie-Akue, Thierry Sanzhie-Bokally etc. Nous vous sommes très reconnaissants d’avoir partagé ce moment avec nous et nous nous souhaitons de vous revoir au prochain rendez-vous! N’oubliez pas, vous pouvez continuer d’échanger sur la Page Événement et garder la discussion animée!

Merci à notre animatrice hors pair, Camille Price Piché pour son écoute, sa capacité d’engager la discussion.

On vous attend pour le prochain hangout avec Stéphanie LeRouzic qui défendra En Avant Toutes de Sheryl Sandberg.