Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/michhprg/public_html/wp-content/themes/Divi/epanel/custom_functions.php on line 604
« 80/20 Vente et marketing » de Perry Marshall, un livre essentiel ?

« 80/20 Vente et marketing » de Perry Marshall, un livre essentiel ?

Perry Marshall 80/20Le principe du 80/20 est-il vraiment garant du succès en affaires? Le Club de lecture Affaires passe en revue le dernier livre de Perry Marshall « 80-20 Sales and Marketing – The Definite Guide to Working less and Making more ». 

Parce qu’il promet beaucoup, le Club de lecture Affaires s’intéresse au dernier ouvrage du spécialiste en marketing Perry Marshall. Intitulé « 80-20 Sales and Marketing » ce livre qui vend le succès avec un grand S sera débattu par l’entrepreneur Adrien O’Leary, stratège en marketing, lors du hangout du 17 septembre prochain.

Le petit frère du « principe du 80/20 »

Qui n’a pas entendu parler du principe du 80/20 ? Ce principe énonce que l’on économise 80% de son temps et de son argent en ciblant le « bon » 20 % du marché ou que 20% des moyens permettent d’atteindre 80 % des objectifs… C’est un économiste italien Vilfredo Pareto (loi de Pareto) qui l’a d’abord établi à la fin du XIXe siècle. Mais ce principe est surtout connu depuis que Richard Koch, auteur et conférencier, l’a mis à la portée de tous. Son livre « Bien vivre le principe du 80/20 » paru en 1997 a fait date et demeure toujours populaire. Il est aussi entré dans la vie de Perry Marshall qui en est devenu le plus ardent promoteur. Voyez pourquoi!

Qui est Perry Marshall?

Perry Marshall est un consultant en marketing de renom. Il dirige Perry S. Marshall et associés depuis 2001. L’objectif de sa compagnie, basée à Chicago, est de générer pour ses clients plus de ventes, augmenter l’achalandage sur leur site Internet et maximiser les résultats de leurs campagnes publicitaires. Perry Marshall est aussi l’auteur de cinq livres, le plus récent étant « 80/20 Sales and Marketing ».

Le « plus » du livre de Perry Marshall

Les idées émises par Richard Koch ont cheminé longtemps dans l’esprit de Perry Marshall. Il a voulu aller plus loin, approfondir cette théorie pour ensuite l’appliquer à tous les aspects de sa pensée entrepreneuriale. Richard Koch dit même de Marshall qu’il « a fait ressortir des points de vue fort utiles qui sont inestimables. » C’est ce qui l’a conduit au succès que connaît son entreprise aujourd’hui. Après 10 ans de travail, dit-il, il était convaincu qu’il devait partager ses nouvelles connaissances, d’où ses livres dont le plus récent 80/20 appliqué à la vente et au marketing. Il dit même que cette loi rationnelle sera encore vraie dans 5 ans, 10 ans, 50 ans…

Pour Perry Marshall, le principe du 80/20 « doit devenir la fondation d’une pratique de consultant qui se veut prospère. » Il semble aussi que lorsque l’on sait comment faire face à toute situation en utilisant la règle du 80/20, il est possible de résoudre n’importe quel problème.

« Un prospect qui vous trouve en premier a plus de chance d’acheter vos services que si vous le dénichez vous-même. » Perry Marshall

Adrien O’Leary un grand adepte de la théorie de Perry Marshall

Adrien connaît personnellement Perry Marshall et suit ses enseignements depuis plusieurs années. Pour l’accompagner dans la discussion, nous avons choisi trois de nos fidèles panélistes!

André Lavigne

Fabrice Calando

Mathieu Laferrière

Le rôle de l’observateur est attribué à

Francis Bégin, Conseiller au Développement des affaires chez Raymond Chabot Grant Thornton

Quelques questions au panel
Pourquoi ce principe est-il intéressant à appliquer en affaires?

Comment ce livre va plus loin que le principe lui-même?

Comment faire pour mettre la théorie en pratique?

Les cinq ouvrages de Perry Marshall

– 80/20 Sales and Marketing: the Definitive Guide to Working Less and Making More. 2013
– Ultimatum Guide to Google Ad Words, How to Access 100 million people in 10 minutes, 3ieme édition, 2012
-Ultimate Guide to Facebook Advertising: how to Access 600 Million Customers in 10 minutes, 2nd edition, 2011
-Industrial Ethernet

Retrouvez le panel du Club de lecture pour connaître leur avis d’entrepreneurs et voir si la lecture du livre de Perry Marshall « 80/20 Sales and Marketing » est pour vous!

Si vous désirez recevoir le Club de lecture Affaires à votre événement (conférence, symposium, assemblée, etc.) afin de réaliser des podcasts, vidéo-bulles ou autres formats de production de contenu, communiquez directement avec Micheline Bourque. via micheline@michelinebourque.com.

 

Stratégie Océan Bleu passe le test du panel de lecteurs haut la main!

Défendu brillamment et avec passion par Jean-Baptiste Audrerie, le panel du Club de lecture a donné son aval au grand classique de la littérature d’affaires. Oui! Stratégie Océan Bleu est un livre qui peut servir aux entreprises dans le contexte de leur réflexion stratégique et les porter à voir leur développement en tenant compte des nouvelles dimensions que proposent le livre. Notre observateur invité, Alain Audet, a décidé de l’ajouter à sa liste de lecture.  (Mission accomplie pour le club d’encourager la lecture d’affaires)! #apprendreensemble

Les auteurs W. Chan Kim et Renée Mauborgne proposent aux lecteurs une variété de concepts et d’outils (canevas stratégique, grille, matrice) facilement applicables. (Le mot facilement est utilisé ici de façon très subjective! On n’est pas tous d’accord). L’Océan bleu, c’est cet espace stratégique nouveau. C’est aussi le fait d’oublier sa concurrence: « Le seul moyen pour écraser la concurrence est de ne pas essayer de l’écraser ». C’est découvrir ses « non-clients ».

Le livre aussi aborde aussi l’importance de préparer l’entreprise aux changements et propose des approches pour « vaincre les grands obstacles internes. »

Venez découvrir l’analyse de nos panélistes.

Vous serez impressionnés par la profondeur et la richesse de leurs propos! (Merci merveilleux panélistes!)

Voici quelques commentaires tirés de la discussion entre les panélistes sur Stratégie océan bleu

Jean-Baptiste Audrerie « Dans un monde de technologie, d’hyper-concurrence et de mondialisation les auteurs ont frappé un grand coup en donnant des outils simples à lire. Leur ouvrage est très riche en anecdotes d’entreprises qui sont arrivées à se réinventer pour trouver de nouveaux territoires… Se remettre en question, repenser son modèle, c’est l’exercice du livre. »

Mathieu Laferrière « Outre les outils, pour moi, les questions posées par le livre sont aussi intéressantes. L’une d’elle est : est-ce que l’entreprise mérite de vaincre? A-t-elle le potentiel pour créer de nouveaux marchés ? Il faut se poser cette question. »

Adrien O’Leary « Ce qui est rare et brillant dans ce livre c’est les petites comme les grandes entreprises peuvent trouver leur compte, autant le prochain General Electric que le plombier en affaires… »

Antoine Bonicalzi « J’ai été agréablement surpris par la profondeur du sujet. Il y beaucoup d’outils et j’ai eu envie de commencer à les utiliser avant de terminer la lecture. » « Les auteurs nous disent que d’être dans un vrai océan bleu c’est d’être original, de trouver de nouveaux marchés (des non-clients) et aussi, de ce fait, réduire ses coûts. »

Micheline Bourque « C’est tout de même un livre dense… Et qui demande un temps de réflexion assez imposant. J’ai beaucoup apprécié toute la discussion sur la gestion du changement et comment préparer l’entreprise aux océans bleus ».

Alain Audet « Je me suis demandé comment cette stratégie pouvait me servir. Je vois que ce livre m’offre un cadre de travail très intéressant… Ce que je retire c’est que les outils sont pratiques, il peuvent me servir auprès de mes clients. »

Remerciements

Merci à Ray Hiltz pour ses précieux conseils sur l’utilisation de Google Plus Hangout. Ray est une sommité sur Google Plus et nous sommes priviliégiés de l’avoir comme conseiller.

Merci à Luis London qui devait faire partie du panel mais qui a dû abdiquer son rôle pour cause de problèmes techniques (Ah! la technologie des fois peut nous faire suer)

Merci à Camille Price Piché pour l’animation de notre page événement. Elle est présente et très à l’écoute. Elle fait un travail remarquable.

Merci à Micheline Piché d’avoir su prendre note des citations et nous aider à rehausser l’excellence de nos écrits…

Dans un océan bleu, il n’y a pas de concurrence puisque les règles du jeu sont encore à définir.


Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/michhprg/public_html/wp-content/themes/Divi/epanel/custom_functions.php on line 604
« 80/20 Vente et marketing » de Perry Marshall, un livre essentiel ?

Stratégie océan bleu, un grand classique en revue par le panel!

Jean-Baptiste Audrerie

Jean-Baptiste Audrerie

Inscrivez le 14 mai 2014 à votre agenda. Le Panel du Club de lecture affaires s’attaque à un grand classique! Jean-Baptiste Audrerie sera le présentateur du livre et son défenseur!

Stratégie Océan Bleu, comment créer de nouveaux espaces stratégiques, a été publié pour la première fois en anglais en 2005 au presse du Harvard Business School, plus de 3.5 millions copies ont été vendues à ce jour. Le livre a été traduit en un nombre record de quarante-trois (43) langues. Publié en français en 2010, il deviendra rapidement un bestseller à travers cinq continents et sera récipiendaire de plus de vingt (20) prix et distinctions reconnues dans le monde des affaires et du management comme étant l’ouvrage de management le plus couronné de tout les temps. L’océan bleu, on ne parle pas ici de plan d’eau, mais plutôt de zone d’affaires et quelle est la différence avec l’océan rouge…?

Un mot sur les co-auteurs Renée Mauborgne et W. Chan Kim

Née aux États-Unis, Renée Mauborgne est membre de l’institut européen d’administration des affaires (INSEAD) où elle est professeure en stratégie. INSEAD est la deuxième plus grande école d’administration des affaires au monde. Mauborgne est également co-directrice de l’Institut stratégie océan bleu de INSEAD. Elle a publiée plusieurs articles portant sur la stratégie et la gestion des affaires. Elle a également reçue plusieurs prix et reconnaissances dans son domaine et à ce jour, elle est la femme la plus hautement placée sur la liste des Thinkers50.

Né en Corée, W. Chan Kim est co-directeur de l’Institut stratégie océan bleu de INSEAD et président du Boston Consulting Group Bruce D. Henderson of Strategy and International management à l’INSEAD en France. Il est également membre consultatif de l’Union Européenne où il sert de consultant pour plusieurs pays. Kim est aussi membre du Forum Économique Mondial. Il a publié de nombreux articles portant sur la stratégie et la gestion des affaires. En 2011 et 2013, Kim s’est classée numéro 2 dans la liste des Gourous en gestion des affaires au Monde, des Thinkers50.

Stratégie océan bleu OU comment créer de nouveaux espaces stratégiques…

La stratégie océan bleu explique comment les organismes peuvent changer leurs modèles d’affaires en allant vers de nouveaux territoires de compétitions, de nouveaux marchés.

La méthode « Stratégie Océan Bleu » est le résultat d’une étude basée sur les plus belles réussites stratégiques de ces 15 dernières années telles que Apple, Body Shop, Swatch, EBay…

L’objectif est d’apporter une réelle augmentation de valeur au client/ à l’entreprise en répondant à ses attentes essentielles afin de réduire les coûts de l’entreprise en réduisant ou en éliminant des fonctionnalités ou des services superflus.

Océans bleu vs. Océans rouge ?

La métaphore des océans rouges et océans bleus permet de décrire le marché dans sa globalité. Dans celui-ci, deux types d’activités coexistent.

Les océans rouges sont les activités existantes et représentent l’espace connu du marché. Pour une entreprise confrontée à une grande concurrence, il devient de plus en plus difficile de trouver des opportunités de croissance. L’offre se transforme et le produit devient une commodité ou s’inscrit dans des niches de marché. La compétition devient sanglante, d’où le terme d’océan rouge.

Les océans bleus, au contraire, sont constitués de toutes les activités qui n’existent pas encore. Celles-ci constituent donc un marché inconnu, non infecté par la concurrence. Dans les océans bleus, la demande est créée plutôt que conquise. Pour les entreprises, il y existe de nombreuses opportunités pour une croissance rapide et importante. La compétition n’existe pas car les règles du jeu n’existent pas et sont à être écrites. L’océan bleu est une analogie pour décrire l’immensité du potentiel non exploré.

Soyez de notre prochaine revue de livre via HOA !

Intéressé à en savoir davantage sur le livre “Stratégie Océan bleu” de W. Chan Kim et Renée Mauborgne et à connaitre ce que nos panélistes en pensent? Soyez au rendez-vous le 14 mai prochain de 12h15 à 13h via Google HOA! Le livre a été recommandé par Jean-Baptiste Audrerie qui en fera la présentation et la défense.

Venez interagir avec nous sur Google HOA et nous dire ce que vous en pensez! Cliquez ici pour vous inscrire!

Pour acheter le livre;

Renaud Bray


Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/michhprg/public_html/wp-content/themes/Divi/epanel/custom_functions.php on line 604
« 80/20 Vente et marketing » de Perry Marshall, un livre essentiel ?

Le panel s’est prononcé sur Drive de Daniel Pink!

La vérité sur ce qui nous motiveLes panélistes du Club de lecture Affaires ont discuté avec enthousiasme du livre de Daniel Pink «Drive» ou «La vérité sur ce qui nous motive» lors du Google Hangout On Air du 12 mars 2014. Pour écouter le HOA, aller sur  YouTube ! La rencontre a été animée par la fondatrice du club, Micheline Bourque.

Saviez-vous que 70 % des gens ne sont pas motivés par leur travail…. et vous, l’êtes-vous ?  Pour en savoir davantage sur la fin du micro-management, sur l’importance du leadership et pourquoi le livre de Daniel Pink connaît tant de succès dans le monde, prenez le temps d’écouter ce qu’en pensent nos panélistes.

Voici un aperçu des échanges fort variés et intéressants sur le thème du livre, la motivation.

ANDRÉ LAVIGNE, présentateur – «J’ai choisi ce livre de Daniel Pink parce qu’il nous fait comprendre les raisons pour lesquelles ont devient entrepreneur. Ce livre est aussi extrêmement captivant parce qu’il nous renseigne sur l’origine et l’évolution de la motivation en parallèle avec la société et les besoins et les demandes de l’économie. Il part de la survie de l’espèce et se rend à l’époque moderne. Il explique quelles étaient les motivations qui sous-tendaient chaque époque.

Il définit deux types de motivation, le premier est connu sous le terme du bâton et de la carotte (punition ou récompense) et le second est issu de la motivation intrinsèque. Cette dernière étant la plus intéressante pour l’entrepreneur. Elle parle d’autonomie, de maîtrise, de recherche de l’excellence et du sens du travail que l’on accomplit.

Ce livre contient aussi un volet pratique qui est illustré d’une multitude d’études sur le comportement. Il donne également une boîte à outils pour travailler sur sa propre motivation et une pour les organisations.

C’est plus qu’un résumé d’études. C’est un ensemble de témoignages et c’est une façon de regarder ce qui nous motive et, comment motiver ses troupes. Bref un livre que je trouve passionnant ! Et j’ajoute, pour peut-être découvrir pourquoi vous faites ce que vous faites, ou pourquoi vous devriez faire autre chose!»

JEAN-BAPTISTE AUDRERIE – « C’est un livre passionnant sur le plan de la synthèse et de la vulgarisation. Je trouve toujours passionnant qu’un livre soit fondé dans son succès sur d’autres auteurs… c’est peut-être son point faible.»

ANTOINE BONICALZI – «J’ai trouvé cet ouvrage passionnant, on peut vraiment mettre le doigt sur des projets concrets issus de la motivation intrinsèque, comme ce Club de lecture, par exemple. Pour moi, c’est un livre tout à fait pertinent. »

ADRIEN O’LEARY – « J’ai adoré lire ce livre, mais je ne saurais pas exactement à qui le recommander. On verra pourquoi tantôt. Comment en faire quelque chose ? Je le vois dans mon travail de marketing auprès de mes clients et leurs vendeurs, mais comment convaincre ses vendeurs. Je m’interroge donc sur les clés que peut nous donner Daniel Pink.  »

SUZANNE LECLAIR – «C’est un livre dangereux! La première fois que je l’ai lu, j’ai réalisé que je devais quitter mon emploi ! Je n’étais plus heureuse et j’étais persuadée que je devais aller en entreprise. C’est un livre parfait pour ceux qui sont sur le point de prendre une décision et qui se questionnent sur leur vie professionnelle. Ceux qui se demandent s’ils ont pris la bonne voie. »

Ce que nos panélistes ont appris sur la motivation en entreprise!

«Dans une entreprise, il faut faire le lien entre les valeurs des dirigeants et les valeurs des employés. Si la chose est difficile, si les valeurs d’autonomie ne sont pas véhiculées dans l’entreprise, il sera difficile pour l’employé de mettre de l’avant sa motivation intrinsèque. Il devra prendre des décisions…» André Lavigne

«Les gestionnaires en entreprise sont lourdement questionnés dans ce livre. Comment faire pour aller chercher la motivation de vos employés, libérer les forces, trouver finalement comment chacun se réalise au travers des tâches et au travers des objectifs, d’une vision et d’une mission ? Moi, en lisant ce livre et travaillant dans le secteur du recrutement, je me suis dit que c’est un très bon résumé. Les organisations doivent être de plus en plus agiles. Le livre donne des recettes sur la mobilisation et il y a là quelques réponses et des éléments salutaires pour les gestionnaires qui cherchent un nouveau style et pour comprendre aussi la nouvelle génération d’employés. » Jean-Baptiste Audrerie

« Une des sections les plus intéressantes, pour ma part, est celle où l’on présente des exemples en entreprise, comme chez Google qui met en marché des initiatives qui ont été des projets de «vendredi» et qui va encourager ses employés à faire autre chose, leur donner plus d’autonomie et même le choix de leur équipe. Pour moi qui suis un entrepreneur, ça me donne des outils pour motiver mes gens. Le gros point d’interrogation c’est pour la vente… comment motiver un vendeur sans lui donner de commissions. » Antoine Bonicalzi

«Je pense aussi aux entreprises qui doivent faire face à un haut taux de roulement dans leur entreprise. Le marketing va bien, mais il y a toujours ce problème de recrutement d’employés. Je me dis que je peux faire une partie du travail, mais tant qu’il y aura ce problème… il faut donc trouver le pourquoi. Le livre de Daniel Pink, en ce sens, peut aider à apporter des solutions. » Adrien O’Leary

«Je crois que l’important dans ce livre, pour des entreprises déjà établies dans l’économie du savoir, les bureaux d’avocats, d’ingénieurs, etc. c’est qu’ils constatent que ce n’est peut-être pas le livre qui va changer leur équipe en raison des structures en place. C’est le cabinet d’affaires lui-même qui doit être réinventé. On le voit dans les bureaux d’avocats et d’ingénieurs, par exemple, qui doivent travailler en fonction de la facturation. C’est démotivant pour eux. » Suzanne Leclair

« Il est possible selon Pink de rehausser ses sources de motivation interne… mais le changement arrive rarement de la grande entreprise, il arrive des gens eux-mêmes qui osent se donner de nouvelles avenues, lancer leur propre entreprise, par exemple, avec d’autres valeurs.»André Lavigne

Pour conclure, l’ensemble des panélistes ont accordé de 4 à 5 étoiles pour le livre de Dan Pink. On peut donc voir qu’il s’agit d’un livre pertinent à lire.

Joignez-vous à notre Club de lecture Affaires, dédié à la lecture de livres pertinents pour les entrepreneurs, chefs d’entreprise et travailleurs autonome. Sa devise: #apprendreensemble

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Google+

Article écrit en collaboration avec Micheline Bourque 

 

 

Le livre « Convaincre en moins de deux minutes » surprend le Club de lecture Affaires!

Le grand succès « Convaincre en moins de deux minutes » de Nicholas Boothman a été commenté avec verve et enthousiasme par le Club de lecture. Les quatre panélistes du débat du 18 juin lui ont accordé quatre étoiles sur cinq.

La surprise générale étant que ce livre recèle beaucoup plus qu’il n’y paraît au premier abord, « Il faut y retourner plus d’une fois. Il comprend une foule d’éléments à mettre en pratique », s’entendent-ils pour dire. En fait, cet ouvrage sur la communication interpersonnelle n’a laissé aucun des participants – des entrepreneurs d’expérience – indifférents si l’on en juge par les échanges qu’il a suscités.

Si les uns y voient un livre marquant qui donne des outils de communication aux jeunes qui entrent sur le marché du travail, « et leur donne une décennie d’avance« , selon Anouk Flambert; d’autres comme Cindy Rivard s’en servent régulièrement car, dit-elle, « on retourne facilement dans nos habitudes de communication« .

Voici ci-dessous le lien pour faire l’écoute du HOA et quelques extraits de leurs propos lors de cet échange de 45 minutes.

Cindy Rivard – présentatrice du livre du mois et panéliste
« Tout entrepreneur devrait lire ce livre. Car une de nos premières activités est d’établir des liens avec les gens, et c’est la qualité de ces liens qui va établir notre succès. »…
« Le livre montre comment on peut changer notre attitude, comment s’adapter à différentes personnes par de nombreux exemples et des exercices, même si certains semblent rigolos. »

Martin Latulippe – panéliste
« Ce livre comprend plein d’éléments dont nous sommes conscients mais que nous ne pratiquons pas. Les relations humaines sont au cœur de toute notre évolution et le livre, par ses exemples, nous montre comment amener les gens à être intéressés par ce qu’on dit et ce qu’on fait. Il nous montre l’importance de savoir lire une personne. »


Anouk Flambert – panéliste

« C’est au chapitre quatre que j’ai vraiment vu la valeur ajoutée de cet ouvrage. C’est à partir de là que j’ai appris des choses. Son approche « story telling » au début lui a fait perdre un capital de sympathie à mes yeux, ce qui pourrait aussi éloigner certaines personnes. Mais, pour le contenu, c’est excellent. »

Marcella Urteaga- panéliste
« Je pense qu’en dépit de son approche simple, ce livre demeure très intéressant car il considère tout l’impact de notre propre comportement sur les autres personnes. C’est ce que j’ai trouvé le plus instructif! »

Micheline Bourque – fondatrice du Club et animatrice

« S’observer soi-même, observer l’autre, analyser le type de personne que l’on a devant soi… tout cela exige du travail. Ce n’est pas aussi facile que j’aurais cru au départ alors que je voyais le livre comme un « self-help ». C’est beaucoup plus complexe. »

Conclusion

Aux dires de notre observateur, Mathieu Laferrière, un grand lecteur de livre d’affaires, le panel a réussi à susciter un certain intérêt pour lui, mais il lui faudra  aller un peu plus loin avant de décider s’il passera à l’achat. Il a besoin de le feuilleter. Ce qui semble lui plaire par ailleurs, c’est la nature pédagogique du livre. On peut à chaque chapitre y trouver les exercices et conseils à suivre de façon très simple. Une valeur ajoutée pour lui. Le Club va lui faire parvenir une copie du livre pour l’aider à finaliser son choix d’inclure ou non le livre dans sa bibliothèque de références. On garde espoir!

En somme, « Comment convaincre en moins de deux minutes » est un ouvrage sur la communication interpersonnelle à la portée de tous et toutes. Et oui, il est possible de convaincre en moins de deux minutes…avec des techniques bien assimilées. Enfin, si l’ouvrage semble par sa forme s’adresser au grand public, les gens d’affaires, les professionnels et les entrepreneurs pourraient bénéficier de son contenu ont rappelé avec force les panélistes.

Merci à toutes les personnes qui ont pris le temps de participer à l’événement sur Google Plus, notamment Michelle-France Robidas, Jean-Claude Plourde, Alain Thériault, André Lavigne, Franz Adotevie-Akue, Thierry Sanzhie-Bokally etc. Nous vous sommes très reconnaissants d’avoir partagé ce moment avec nous et nous nous souhaitons de vous revoir au prochain rendez-vous! N’oubliez pas, vous pouvez continuer d’échanger sur la Page Événement et garder la discussion animée!

Merci à notre animatrice hors pair, Camille Price Piché pour son écoute, sa capacité d’engager la discussion.

On vous attend pour le prochain hangout avec Stéphanie LeRouzic qui défendra En Avant Toutes de Sheryl Sandberg.