‘Tout nu sur le web’, je vote pour la publitude!

Jeff Jarvis est un blogueur très influent. Il est l’auteur de ‘Tout nu sur le web (en anglais, pharm Public Parts), un livre que j’ai lu d’un couvert à l’autre dans le temps de le dire et que je consulte encore régulièrement. Ce livre parle du fait que nous vivons des vies de plus en plus ‘publiques’ grâce au web et que nous devrions commencer à apprécier les grands avantages que cette nouvelle réalité nous apporte.

Il avance même l’hypothèse que notre société vit présentement un changement aussi fondamental que celui que nous avons connu lorsque Guttenberg a inventé l’imprimerie. N’oubliez pas qu’avant Guttentberg, il fallait se déplacer de ville en ville, de bibliothèque en bibilothèque pour lire la seule copie du livre. Imaginez l’impact du fait que beaucoup de gens puissent lire le même livre a eu sur notre capacité d’échanger, de débattre, de développer un esprit critique.

(suite…)

Apprendre ensemble par le savoir des autres, mission du Club de lectures Affaires

J’ai créé un Club de lecture pour gens d’affaires et voici pourquoi. Clubdelectureaffaires.com

Comme moi, bien de mes collègues travailleurs autonomes, propriétaires de petites entreprises, professionnels etc, lisent énormément de livres d’affaires. On le fait par passion pour le monde des affaires, mais on le fait aussi pour apprendre, pour découvrir de nouvelles idées et de nouveaux concepts et bien d’autres raisons. On veut demeurer pertinent, innovateur, à l’avant-garde.

Comment faire pour apprendre quand on n’a pas accès à de services professionnels de recherche ou de vigie, quand on n’a pas les moyens de se payer un abonnement chez Forrester ou Gartner pour connaître les tendances, les nouveautés, etc? On s’achète des tonnes de livres (ou on les emprunte à la bibliothèque). Ces livres deviennent des sources d’information, d’idées enrichissantes, et nécessaires. Je n’aurais pas pu continuer de progresser professionnellement parlant si je n’avais pas lu autant. Je l’avoue et je sais que d’autres sont comme moi. Il est évident que les blogues me servent énormément dans le quotidien et qu’il m’apportent une richesse incommensurable, mais il n’en demeure pas moins que le livre est King à quelque part. On peut aller plus en profondeur sur un sujet. De toute façon, pour ma part, j’ai toujours adoré les livres. Je rêve d’ailleurs d’en écrire un.

Le Club de lecture Affaires sert à créer les discussions sur les livres d’affaires. Par ces échanges nous arriveront à débattre, approfondir et optimiser notre compréhension des livres, des concepts qu’ils énoncent, des nouvelles idées qu’ils nous apportent. C’est pour ça d’emblée que je créé ce Club. Je veux apprendre avec d’autres, en échanges d’idées et en débats. J’ai tellement hâte.Je pense que le Club peut aider les petites entreprises, les chefs d’entreprises, les travailleurs autonomes, les salariés et bien d’autres gens qui aiment apprendre par les livres.  Je souhaite faire de cette plateforme un lieu d’échanges de grande qualité.

Objectif et mise en contexte du projet de Club de lecture

L’objectif principal du club est de faire une revue de livres d’affaires afin d’en recommander la lecture aux entrepreneurs et professionnels de la francophonie. Ce choix de lectures permettra d’offrir aux entrepreneurs des points de vue qui touchent plusieurs aspects de la vie d’une entreprise, que ce soit les communications, le marketing, l’amélioration continue, la gestion, etc.

Le web social nous permet de partager en temps réel et en mode ré-écoute nos trouvailles de lecture. Le public pourra aussi participer à la rencontre par le biais d’une période de question qui suivra la revue de livre.

Mon plus grand souhait est qu’à plus long terme, ce projet permettra de créer un point de référence pour les lectures d’affaires, une sorte de bibliothèque spécialisée «animée» et «virtuelle» qui facilitera la tâche  aux entrepreneurs et aux professionnels à la recherche de lectures pertinentes et inspirantes, et de faire de bons choix.

Le format de la rencontre virtuelle via HOA

La rencontre du groupe de lecture se déroulera dans le contexte d’un Google Hangout On Air (HOA) (donc diffusé et enregistré sur YouTube). Pour débuter, le HOA sera d’une durée de 30 minutes suivi d’une courte période de questions. Cette formule pourra être révisée s’il y a lieu.

Un HOA peut techniquement accueillir 10 panélistes (visibilité à l’écran), mais pour des fins d’animation, nous limiterons le nombre de participations à 6 panélistes actifs à la fois. Pour ceux qui ne sont pas au courant, lorsqu’un Google HOA est mode « Live », il est public et peut être écouté par la planète entière. Le HOA sera par la suite téléchargé sur une chaîne YouTube pour en permettre la réécoute.

Les HOA auront lieu tous les mois et ce rythme pourra changer selon le succès de l’initiative ou d’autres facteurs. Évidemment, il me faudra un panel de lecteurs dynamiques prêt à faire plein de revue de livre. Il est évident que tous les membres du groupe ne pourront pas nécessairement s’engager à lire tous les livres et participer à chaque rencontre du club. Idéalement, chaque HOA aura au moins trois panélistes et une personne pour défendre un livre!

Le rôle et l’engagement des panélistes

Les panélistes ont été choisis afin de réunir différentes perspectives et spécialités. Cette variété de point de vue sur les différents ouvrages présentés  ne pourra qu’enrichir les échanges. Je vous assure, ils sont tous et toutes très bons et je les adore. Je leur suis tellement reconnaissante de me permettre de réaliser ce projet!

Chaque membre du Club devra s’engager à faire la lecture d’au moins 2 livres pendant l’année. Chaque panéliste doit aussi recommander 2 livres à lire, dont un en français obligatoirement (traductions acceptée). Chaque panéliste doit aussi faire la lecture de façon à pouvoir critiquer le livre en fonction des objectifs du club, c’est-à-dire de recommander des lectures d’affaires pertinentes.  Le panéliste ayant recommandé le livre qui aura été retenu pour une rencontre s’engage à venir le défendre en premier. Pour savoir qui sont les panélistes, allez voir sur le site: panélistes Club de lecture Affaires.

Le choix des livres 

Les membres du club de lecture pourront proposer des livres d’affaires, des livres  en français si possible, même s’il s’agit d’une traduction. Un livre d’affaires peut inclure des livres sur le développement professionnel, le leadership, la gestion, les finances, les ressources humaines, le marketing, etc.

Il faut d’abord et avant tout proposer un livre qui mérite, à notre avis, d’être lu par les entrepreneurs.  Le groupe de lecture servira à valider les raisons pour lesquelles c’est le cas et inversement, identifier certaines faiblesses le cas échéant.

Nous pourrons élaborer, s’il y a lieu, quelques critères de sélection pour choisir les lectures. À priori, on peut penser qu’il serait intéressant de choisir un livre qui n’est pas trop long… 500 pages, c’est beaucoup!  L’idéal serait de moins de 250 pages.

Il est important mais combien difficile de proposer des lectures en français. Notre public cible est la francophonie. Par contre, il est possible proposer des livres en anglais car il y en a davantage, mais ce serait bien d’assurer que la moitié des livres recommandés au minimum soit en français. 

Le déroulement du Google Hangout On Air

J’agirai comme modératrice pour le déroulement du HOA.

La personne qui a recommandé le livre faisant l’objet de la revue débutera la séance par un court résumé de l’ouvrage et en expliquant son choix, soit les principales raisons qui expliquent pourquoi ce livre est intéressant pour les gens d’affaires, entrepreneurs, etc. Une période de temps spécifique sera attribuée à cette fin (ex. 3 minutes).

Par la suite, chaque panéliste sera invité à dévoiler les éléments de sa propre analyse pour une durée de 1 minute. Cette période sera suivie des échanges du groupe qui permettra de recevoir toutes les différentes réactions au livre faisant l’objet d’une critique

La discussion se poursuivra en mode plus libre. La modératrice aura préparé une série de questions pour l’occasion qui pourra couvrir des thèmes.  À la fin du HOA, une évaluation du livre sera fait en accordant de 1 à 5 étoiles. Chaque panéliste accordera un nombre d’étoiles au livre et expliquera pourquoi en quelques secondes.

Pour les aspects logistiques de la présentation via Google Hangout On Air, un expert, Ray Hiltz, sera disponible pour veiller au bon déroulement. Ray Hiltz est une sommité en la matière.

Notre premier HOA aura lieu le 12 mars prochain de 12h15 à 13h. 

Dites moi, ai-je une bonne idée?

Je crois que le Club de lecture peut combler un besoin chez les personnes visées d’échanger, de découvrir de nouvelles idées et de nouvelles façons de faire par le biais de la lecture de livres d’affaires.

Le Club sera également de plus en plus animé… les détails suivront sous peu. Le ciel est la limite….

Ai-je raison? Êtes-vous de fins lecteurs? Dites nous ce que vous lisez. Et venez #apprendreensemble par le savoir des autres.

 

L’importance des avis et recommandations clients, quelques lectures à faire!

Lors d’une présentation effectuée récemment devant les membres de la SDC-Jean-Talon Est, j’ai référé à quelques lectures que j’ai appréciées en préparation de mon contenu. Il me fait plaisir de les partager.

Ma présentation a pour but de faire valoir pourquoi il est important pour les commerçants de tenir compte de cette tendance. Il ne faut pas oublier que les consommateurs peuvent valider ou invalider votre offre, et cela entre eux! Il est important d’être présent afin de leur donner l’occasion de le faire.

La mobilité au Québec : une tendance en croissance

Vous devez à tout prix télécharger cette étude du Cefrio sur la mobilité au Québec. Il est très important de suivre cette tendance car elle est directement liée aux comportements des consommateurs dans leur processus d’achat. Dans peu de temps, il vous faudra vous positionner comme entreprise sur le plan de la mobilité. Ça va très vite la mobilité et ça change notre monde de fond en comble.

18 Décembre 2012 · www.cefrio.qc.ca · Date de parution : décembre 2012 Téléchargez la publicationLa mobilité au Québec : une tendance en croissance Mobilité : la croissance est davantage du côté du téléphone intelligent Au cours des trois dernières années, le nombre de détenteurs de téléphones mobiles se maintient à des valeurs oscillant autour de 66 %. Cependant, la proportion de détenteurs de téléphone intelligent grandit (en hausse de 14,6 points de pourcentage depuis 2010), tandis que celle des détenteurs de téléphones cellulaires de base diminue… Ouvrir l’article

E-commerce consumer reviews: why you need them and how to use them

Un article intéressant à lire sur l’importance des avis et recommandations de vos clients. Même si les statistiques sont américaines, elles éveillent l’esprit, n’est-ce pas?

19 Septembre 2013 · Econsultancy · by Graham Charlton 21 March 2012 11:30 11 comments Print 0inShare 61% of customers read online reviews before making a purchase decision, and they are now essential for e-commerce sites. User reviews are proven sales drivers, and something the majority of customers will want to see before deciding to make a purchase. Here are some compelling stats on user reviews, why they are great for SEO, why bad reviews are valuable, and how to use reviews in navigation and on…

Ouvrir l’article

White Papers

Même si ce rapport date déjà de deux ans, j’ai bien aimé écouter le webinar qui l’accompagne. Vous y trouverez une bonne explication des enjeux du référencement local et des opportunités qui se développent compte tenu de l’évolution du comportement du consommateur. La mobilité est un phénomène dont nous commençons tout juste à connaître les tenants et aboutissants.

8 Novembre 2013 · corporate.yp.com · Engaging Connected Consumers: Mobile Strategies for Local Businesses, Brands & Retailers The mobile, social and digital revolutions are reshaping nearly every aspect of individuals’ lives and, in the process, creating new opportunities and challenges for companies and businesses seeking to engage consumers. Based on a survey of smartphone owners, this white paper explores the habits and opinions of “connected consumers” and gives detailed strategies for how businesses of any size can successfully engage these users. The topics presented include: how…
Ouvrir l’article

Canada’s Local Business Reviews Ecosystem

Phil Rosek est un champion du référencement local. Généreux, il a même adapté certains de ces outils pour le public canadien. Ci-dessous, son tableau qui illustre l’Écosystème Canadien des répertoires. Jetez-y un coup d’oeil, ça rend le portrait un peu plus clair.

7 Novembre 2013 · www.whitespark.ca · Posted Sep 24, 2012 by Phil Rozek in Local SEO You may know that some local-business directory sites “feed” reviews to each other. That is, a customer writes a review of your business on one site, and later that review also gets published on other sites. You know how this works if you’ve seen my Local Business Reviews Ecosystem for the US. But the “reviews ecosystem” isn’t the same everywhere. Different countries have different directory sites that list local businesses.…
Ouvrir l’article

Local Search Marketing Advice, Tips, and News | GetListed.org

David Mihn est une autre sommité dans l’univers du référencement local. Il a contribué à créer un site fort intéressant GetListed.org qui n’a pas encore sans pendant canadien. Qui sait, un jour on pourra le consulter!

7 Novembre 2013 · getlisted.org · Welcome to the GetListed.org Learning Center In my seven-plus years of experience in Local Search Engine Marketing, I’ve seen a lot of confusion among small business owners surrounding the search engines. With good reason! The search engines are confusing, and entrepreneurs already have enough things to worry about just running their own businesses. We hope that the numerous articles in our learning center will help give you a better understanding of how the local search engines work, and how to…
Ouvrir l’article

The Complete Guide to Google+ Local Reviews – and Especially How To Get Them

Cet article est en fait le résumé en français d’un article de Phil Rozek, une sommité en ce qui concerne le référencement local. L’article pose un regard et donne des conseils sur les avis Google+Local.

8 Novembre 2013 · kenfagan.com · Published on 03/05/2013 by Ken Fagan » (publié par Phil Rozek, le 4/4/2013 : http://www.localvisibilitysystem.com/2013/04/04/the-complete-guide-to-google-pluslocal-reviews-and-especially-how-to-get-them/ Il peut être difficile d’obtenir des avis clients sur Google+ et il peut être difficile pour vos clients de vous laisser des avis sur Google+. Il est sûr que Google pourrait mieux faire pour que le processus d’avis clients soit plus simple. Les bases que vous vous devez de savoir sur les avis clients Google Vous devez lire et comprendre les Consignes de Google sur…
Ouvrir l’article

Yelp Elevated By Apple Relationship, Second Only To Google In Local Importance Now

C’est intéressant de lire cet article pour comprendre le lien entre Yelp et Apple Maps.

25 Juin 2012 · Search Engine Land · Jun 25, 2012 at 10:08am ET by Greg Sterling We’re starting to see what Apple Maps will look like as well as the features it will contain, among them check-ins on Yelp. At the same time it’s becoming clear how important Yelp now is in the world of local and Local SEO through its Apple relationship. Yelp has always been important. However the site is now second only to Google in terms of its importance — if not its equal.…
Ouvrir l’article

DIY Canadian Citations: Our 2011 Update!

Un article qui fait état de répertoires canadiens. Il y a beaucoup. Dans certains cas, l’inscription est gratuite, pour d’autres, il faut payer. Un expert en référencement local pourra vous aider à comprendre mieux et faire de bons choix.

16 Mai 2011 · CanuckSEO · May 16, 2011 by Jim Rudnick · 3 CommentsFiled under: SEO Yup, time I think today to update our list of working Canadian Citations for all of our Canuck DIY SEO readers and the list has grown, eh! As we commented before on the original source of our then shorter list, it came from David Mihm, the well known and respected Local Search expert whose own practice has grown to include his #LocalUniversity conferences, his getlisted.org site for us Canucks…
Ouvrir l’article

Faites moi part de vos commentaires ou de vos recommandations de lecture.

Êtes-vous d’accord que les avis et les recommandations client vont prendre de plus en plus d’importance sur le web, en raison de différents facteurs.

References:

  1. “White Papers” · Nov. 8, 2013 · Corporate.yp.com
  2. “DIY Canadian Citations: Our 2011 Update!” · Jim Rudnick · May 16, 2011 · CanuckSEO
  3. “The Complete Guide to Google+ Local Reviews – and Especially How To Get Them” · Nov. 8, 2013 · Kenfagan.com
  4. “[Enquête] Local Search : 85% des consommateurs lisent les critiques” · Antoine Winants · June 28, 2013 · Referenceur.be
  5. “La mobilité au Québec : une tendance en croissance” · Dec. 18, 2012 · Www.cefrio.qc.ca
  6. “Canada’s Local Business Reviews Ecosystem” · Ryan Arnfinson September 24, 2012· Nov. 7, 2013 · Www.whitespark.ca
  7. “Yelp Elevated By Apple Relationship, Second Only To Google In Local Importance Now” · Greg Sterling,See more articles by Greg Sterling · June 25, 2012 · Search Engine Land
  8. “Local Search Marketing Advice, Tips, and News | GetListed.org” · Nov. 7, 2013 · Getlisted.org
  9. “E-commerce consumer reviews: why you need them and how to use them” · Sept. 19, 2013 · Econsultancy
Ctrl Alt Delete, ou comment accueillir le changement par le vibrant Mitch Joel!

Ctrl Alt Delete, ou comment accueillir le changement par le vibrant Mitch Joel!

Mitch JoelCtrl Alt Delete, Reboot Your Business. Reboot Your Life. Your Future Depends on It. Ce livre est un vibrant appel de la part de Mitch Joel à accueillir le changement de société qui nous arrive par l’évolution rapide de multiples technologies.

Cette densité dans le titre, on la retrouve dans les nombreux conseils et exemples qu’il donne. Cette densité, c’est  Mitch Joel, un être passionné, talentueux béni d’une énergie débordante qui sert à enrichir le monde du marketing à l’échelle internationale. Un Montréalais en plus.  Si vous ne le suivez pas, rendez-vous service et connectez avec cet homme.

Ce que j’aime de Ctrl Alt Delete

J’aime que Mitch Joel explique pourquoi il faut faire ce ‘reboot’ non seulement au sein de nos entreprises et aussi sur le plan personnel. Notre monde entier est en transition. Cette transition n’est pas terminée, c’est pourquoi il parle du purgatoire. Nos entreprises vivent dans le purgatoire et nous aussi. D’autres vagues s’en viennent avant que les choses se stabilisent. Entre temps, pourquoi ne pas s’éduquer et commencer à intégrer cette nouvelle façon de faire des affaires, cette nouvelle façon d’être.

Faites du big data un allié

Ce nouveau monde, c’est celui du big data où l’information est nouvelle, riche, remplie d’intelligence. Le big data entre en pleine collision avec un monde qui fonctionne encore sur la base de rapports et de dossiers et de fichiers Excel stagnants. Faire du big data un allié, une richesse, voilà l’option à considérer. Les options sont illimitées. *(Big Data, c’est cette capacité de traiter de gros volume d’information, rapidement et à des coûts abordables grâce au ‘nuage’.)

(Si vous voulez en apprendre davantage sur le Big Data, écoutez le podcast de Mitch avec Alistair Croll, c’est génial. The Lean Analytics Model)

Faites évoluer votre relation client à un autre niveau svp!

Les astres sont alignés. Le temps est venu de mettre de la profondeur dans cette relation. Pensez dans le sens de pouvoir établir des relations directes, en ligne, hors ligne. Comme le signale Mitch <Demander à ses clients comment on peut les joindre, ce n’est pas pareil comme leur demander comment on peut rester ‘connecter’ avec eux> (trad. libre). Je trouve que cela en dit beaucoup.

Soyez utile (aka marketing utilitariste)

J’adore un des exemples du livre. Une entreprise a créé une application SitOrSquat‘ qui permet d’identifier où se trouvent les toilettes publiques. Cela peut être très aidant lorsqu’on voyage beaucoup, on s’entend. La compagnie Charmin qui fabrique du tissu hygiénique a vu l’opportunité de se rendre ‘utile’ et a créé un partenariat avec eux.  C’est vers ce genre d’aide qu’il faut aller. Comment aider nos clients? Voilà la question à laquelle il faut donner réponse. En anglais, on parle de Youtility.

Aujourd’hui, un média est passif ou actif

​Pour ceux qui ne saisissent pas bien ce que sont les médias sociaux dans le monde d’aujourd’hui, Mitch offre une perspective intéressant à considérer. Premièrement, les médias sociaux sont là pour rester. Ça, c’est facile à comprendre. Ceux-ci font partie d’un tout. Ils ne deviendront pas l’ensemble. C’est cette nuance qui est importante.  Les médias sociaux vont simplement s’ajouter au mix-médias, et permettre d’établir le lien avec ceux qui veulent ‘connecter’, partager, échanger, etc. Le média actif, c’est celui qui nourrit cette interaction. L’enjeu pour les entreprises est de trouver un équilibre entre le média passif (davantage traditionnel, tel la télévision) et actifs. Mitch offre plein de conseils sur comment y parvenir et quelles questions se poser.

Nous vivons dans un monde à écran unique. Celui qui est devant vous!

Ce chapitre porte sur le ‘one-screen world’. Cela résume tellement bien là où nous en sommes rendus, mais malheureusement peu d’entreprises sont rendues. Pour avoir du succès sur le web, il faut que notre contenu soit compatible avec cette réalité et il faut que notre contenu soit facile à trouver et à partager.

Reboot you! Comment traduire ce concept?

La deuxième partie du livre  est la plus riche des deux à mon humble avis. Son appel au changement résonne, comme le message d’un vrai coach de vie. Vous vous posez des questions sur votre carrière, votre avenir, comment vivre avec tous ces changements que nous subissons continuellement. Il y a plein de conseils et d’idées pour vous aider à vous épanouir, à sortir d’un moule qui n’a plus sa place. Comment bâtir sa crédibilité, la confiance. Comment avoir de l’influence. Ces différents thèmes sont développés avec la sincérité d’un maître et mentor généreux.

Tous ces beaux mots sont vraiment un appel au renouvellement de soi. Pour ma part, j’aime bien le monde qu’il décrit. Un monde d’oportunités, d’ouverture, de découvertes, de collaboration et de partage.

Recommandation finale: Achetez le livre et offrez le à vos clients

Il ne faut m’en vouloir si je veux que tout le monde lise Ctl Alt Delete, je voue une admiration sans borne envers Mitch Joel. Son message est fort pertinent et à propos. J’ai eu l’occasion de suivre une formation en e-marketing avec Mitch via le Canadian Marketing Association. Depuis mes yeux sont de plus en plus grands et je m’en réjouis! Son livre vous fera sûrement le même effet.  Bonne lecture!

Mitch est le propriétaire et fondateur de Twist Image. Son Podcast et blogue, Six Pixels of Separation sont des lieux que je fréquente toutes les semaines! 

Faites moi part de vos commentaires sur le livre. J’aimerais bien en discuter avec vous!

Marketing 3.0, une approche fort intéressante, plus humaine de Philip Kotler!

Récemment, j’ai eu l’occasion de lire le livre de Philip Kotler, Marketing 3.0, From Products to Customers to the Human Spirit publié en 2010. Je me suis posée beaucoup de questions au fil des ans quant à son avenir, comment il allait continuer sa transformation. Je travaille en marketing depuis 15 ans c’est normal. Je peux maintenant m’accrocher à des principes à la fois logiques et nouveaux qui m’emballent. Cela m’a fait le plus grand bien d’en prendre connaissance. Voici pourquoi.

Comme bien d’autres disciplines, le marketing est profondément affecté par l’évolution du web social. Tous les aspects du marketing sont à toute fin pratique en transformation en raison de l’impact du web social et les nouvelles notions qui en découlent telle l’engagement. On le constate, même en recherche marketing,. Cette semaine, j’assistais à une conférence organisée par l’ARIM qui traitait de la recherche marketing et les réseaux sociaux. Est-il possible d’utiliser les réseaux sociaux pour des fins de recherche? Quelle est la valeur de la recherche en ligne? etc.

Les transformations annoncées par Kotler sont rendues possibles grâce au fait que la technologie est à la portée de tous. Les ordinateurs et téléphones portables, l’Internet ainsi que l’arrivée des logiciels libres qui sont accessibles et abordables. Surtout, ils permettent à tous et chacun de s’exprimer. Le consommateur devient donc un acteur, devient donc lui-même un marketeur (un ‘prosumer’ selon Kotler). De nouvelles règles s’imposent.

Qu’est-ce que le marketing 3.0?

Le marketing 3.0 annonce l’arrivée d’une ère nouvelle qui tient compte du consommateur d’une façon plus globale. Au lieu de voir les individus tout simplement sous l’angle de consommateurs, les entreprises auront tout intérêt à les traiter dans une perspective qui englobe l’humain dans ses différentes dimensions soit émotionnelle, intellectuelle, et aussi spirituelle (minds, hearts, and spirit). C’est l’approche centrée sur l’humain (human-centric approach) dont parle Kotler.

Inversement, les attentes des consommateurs face aux entreprises vont se transformer car ils ont des moyens nouveaux pour s’exprimer. Les choix de produits et services que feront les consommateurs tiendront compte non seulement des produits, mais de l’entreprise comme telle et des valeurs que celle-ci reflète et dont elle fait la promotion, que ce soit au niveau environnemental ou sociétal.

En d’autres mots, si j’ai le choix entre 15 sortes de shampooings qui s’équivalent, sur quelle base ferais-je mes choix? Pourquoi pas sur le rôle qu’occupe l’entreprise à un niveau sociétal ou environnemental, etc. Les consommateurs vont chercher et considérer l’implication des entreprises dans le changement de la société. Comment traitent-elles leurs employés, leurs fournisseurs? Sont-elles conscientes des enjeux environnementaux, ont-elles des pratiques équitables,etc. Il en est de même pour les employés ainsi que pour les fournisseurs et partenaires. Bref, selon Kotler, les entreprises gagneront, y compris en rentabilité, à s’attarder aux questions qui concernent tous les intervenants (stakeholders) avec qui elles sont en relation et non pas strictement du côté des actionnaires (shareholders). C’est presque difficile à imaginer, mais tellement souhaitable d’un point de vue sociétal.

On voit aujourd’hui l’insatisfaction des consommateurs face aux grandes entreprises dans le contexte des mouvements sociaux Occupons Montréal et autres. Le capitalisme est secoué. Les consommateurs ont perdu confiance dans les entreprises en raison des grands scandales (banques, collusion, etc).  Pour rebâtir cette confiance, les entreprises devront ‘intégrer’ des valeurs nouvelles, des valeurs qui touchent à l’humain. Le marketing 3.0 aura un grand rôle à jouer.

Quelques exemples canadiens de pratique de marketing 3.0.

Philip Kotler donne plusieurs exemples de grandes entreprises connues mondialement qui ont déjà emboité le pas vers le marketing 3.0. La compagnie Dupont, grande entreprise spécialisée en produits chimiques a transformé son offre de produits en innovant dans le domaine des produits en efficacité énergétique. La compagnie Timberland reconnue pour ses souliers et ses accessoires pour le plein air utilise une approche écologique axée sur le recyclage de matières et non chimiques. On parle même de Walmart qui a diversifié son offre pour y inclure de plus en plus de produits alimentaires biologiques et des produits écologiques. Chacun à sa façon participe, soit à titre d’innovateur (Dupont), de propagateur (Timberland), ou d’investisseur (Walmart) à l’intégration de changements positifs qui concernent toute la société.

Ici au Québec, il y a des entreprises qui s’inscrivent dans cette dynamique et qui veulent s’impliquer au niveau sociétal. Récemment, j’ai pris note d’une initiative de Desjardins qui a lancé l’Indice Desjardins de finances personnelles. Afin de contribuer à la sensibilisation des Canadiens aux finances personnelles, Desjardins a lancé cet Indice afin de mesurer le niveau de connaissance dans la gestion des finances personnelles. Pour moi, cela est un excellent exemple d’une société qui veut à sa façon changer les choses. Plus la population sera éduquée en matière de finances personnelles, plus elle sera en mesure de prendre des décisions éclairées. Tout le monde y gagne.

IGA me semble aussi prendre la route 3.0. Ils offrent de plus en plus de produits du terroir québécois, s’impliquent dans des projets de développement durable (de recyclage,  d’efficacité énergétique). Bref, IGA semble utiliser des moyens concrets de participer au changement de notre société. Je trouve cela intéressant.

Il y a sûrement bien d’autres exemples d’entreprises qui ont une conscience plus large que la valeur de l’action et des objectifs qui tiennent compte des autres parties prenantes  (les employés, les partenaires, les fournisseurs, etc). L’idée est que les entreprises se mesurent en lien avec trois nouveaux ‘P’ : Profit, people, planet.

Comment intégrer le marketing 3.0 à son entreprise?

Kotler propose 10 principes ou crédos comme il les appelle pour faciliter l’intégration de l’approche 3.0: (traduction libre de ma part).

  1. Aimez vos clients et respectez vos compétiteurs
  2. Soyez sensible au changement, mais soyez ouvert à la transformation
  3. Prenez garde à votre nom, assumez vous avec clarté
  4. Il y a une diversité de consommateurs, allez en premier vers ceux qui peuvent davantage bénéficier de votre offre
  5. Proposez toujours une bonne offre à un prix raisonnable
  6. Soyez toujours disponible, partagez les bonnes nouvelles
  7. Acquérir un client c’est important, mais le garder et grandir avec aussi.
  8. Peut importe ce que vous faites, votre entreprise est une entreprise de services
  9. Il faut continuellement raffiner ces processus d’affaires (qualité, coût, livraison)
  10. L’intelligence d’affaires c’est bien important, mais faites appel à votre sagesse lorsque vient le temps de prendre des décisions

Pour obtenir plus d’information, vous trouverez ci-dessous une présentation SlideShare que j’ai eu l’occasion de faire sur le sujet lors d’un événement MEEX3 organisé par Evenkai.

Marketing 3.0, Philip Kotler

[slideshare id=10313948&doc=marketing3-0abookbyphilipkotler-111124155611-phpapp02]

Et vous, êtes-vous adepte du marketing 3.0?

À titre de consommateur, réfléchissez-vous à ces questions? Vous posez-vous des questions sur les entreprises desquelles vous achetez vos biens? Quels sont les aspects qui sont importants pour vous? Êtes-vous prêts à payer plus cher pour des produits écologiques, ou des produits du Québec? Si vous possédez des actions de différentes compagnies, êtes-vous prêt à écouter ce discours? Faites-vous connaître vos attentes à vos fournisseurs?

Je vous encourage à faire la lecture du livre. Il y a bien des éléments que je n’ai pas couvert dans ce billet. Dans le climat mondial actuel, je pense qu’il est important de réfléchir à notre pouvoir d’agir comme consommateur, comme <consommacteur>. Et moi, en tant que personne qui travaille en marketing, cela m’inspire à poursuivre ma réflexion et trouver des façons de sensibiliser mes clients à ces nouvelles réalités.

I’m going to WordCamp! WordCampBoston, here I come!

I've got my badge for the upcoming WordcampBoston. Here's why I want to be there.

Last year, physician I decided to 'walk my talk' and become a true Web 2.0 practitioner. I'd had it with theory alone, sovaldi and wanted to experience it myself so I launched my own blog, became a modest Twitter (via Hootsuite), and a more active user of Facebook and LinkedIn. I also subscribed to several other social media platforms, but those are the ones I use most often for the time being. My blog is built on WordPress. I got trained by Diane Bourque  (WordPress expert and trainer) on how to use it and I have become as independent I want to be for the time being. I now post all my own articles, but I know that I haven't fully explored the tool's potential.

WordCamps are a great place to learn about blogging and many other aspects linked to keeping my space well and alive in the blogosphere. It's important for me to go through this learning process as I'm becoming more involved in personal branding and web 2.0 projects. I want to become a better consultant and feel more confident than ever in providing advice to small businesses and independent professionals who want to change the way they do business by using web 2.0 technologies. Showing by example is really essential for me. Those that know me will tell you that I am an authentic and sincere person and I want it to demonstrate it.

Here are some of the conferences I hope to attend.

10 years After The Manifesto: The Cluetrain stops at WordCampBoston. Some of the authors will take part in a panel discussion. Need I say more? I'm thinking of bringing my copy of the book and get it autographed.

AcademiaHigher Ed in Practice: I look forward to this one because I think that blogs could become a great educational tool. I was discussing this with a teacher friend of mine. She teaches literature. How about having a book review blog with content being provided by your students?

Get Seen: Web Video and Media 101: This will very new stuff for me. I really look forward to learning more about choosing and using the right equipment etc. One day, I hope to be able to use video and photography in my blog. I have lots of ideas about doing just that.

Rock My Blog: a marketing techniques presentation which will also look into increasing traffic, identifying great content, etc. All sounds good to me.

Using Plugins, Useful Plugins. I definitely need to know more about Plugins. Plugins are tools that extend the functionality of WordPress. I'm not a very technical person, but I have to learn and master the art of choosing and installing Plugins. Plugins are a fabulous asset to building great blogs. I know that much.

WordPress Powers My Startup: This conference is of particular interest to me. It will include entrepreneurs' testimonials about their transition to web 2.0, my favorite subject. I intent to write more and more about this topic.

I especially look forward to the WPChicks Brunch on Sunday morning. What a great idea. Can't wait to meet all these smart women bloggers and WordPress fans. We're very lucky to have famous and very interesting female bloggers here in Montreal. Michelle Blanc, Kim Vallee, Tara Hunt are a real treat. We have less famous bloggers and experts, like Diane Bourque, with whom I'll be riding to Boston. We'll have ample time to rea all 95 theses of the Cluetrain Manifesto one by one… Markets are conversations…. Conversations among human beings sound human. They are conducted in a human voice…..

I can't imagine being disappointed with my first experience at a WordCamp. At a minimum, I'll enjoy revisiting Boston. If you've attended a WordCamp before, tell me was your experience like?