Bienvenue à l’âge du papillon avec Édouard Le Maréchal

Bienvenue à l’âge du papillon avec Édouard Le Maréchal

Le mercredi 1er novembre, dans le cadre du lancement de la 2e édition du Sommet du livre Affaires, nous avons eu le privilège d’accueillir l’auteur français Édouard Le Maréchal, qui fait partie des auteurs qui composent la programmation 2017 et qui était de passage exceptionnellement à Montréal. Une occasion parfaite pour nous entretenir quelques minutes avec lui autour de son dernier ouvrage Innover à l’Âge du Papillon. Comment réussir durablement dans un monde chaotique ?

Pour ceux et celles qui ont la phobie des papillons, aucune inquiétude. Il ne s’agit nullement d’un ouvrage sur les phases de migration des lépidoptères ! Toutefois, le titre du livre d’Edouard Le Maréchal n’a quand même pas été choisi au hasard. L’auteur est en effet fermement convaincu que nous sommes à un tournant de notre civilisation et par conséquent dans une phase transitoire où, comme la théorie du chaos l’illustre avec l’image du papillon, tout est possible et tout peut être transformé de façon radicale avec un ensemble de micro-évènements qui se coordonneraient pour générer des forces tout à fait imprévues et imprévisibles. D’où le choix du titre pour son livre. Faut-il comprendre alors que l’innovation est une force vers notre transformation en profondeur ? Pas si simple…

Après plus de vingt ans d’expérience dans le conseil, pendant lesquels il a pu suivre un grand nombre de projets d’innovation, Edouard Le Maréchal fait le constat suivant : la vision actuelle de l’innovation est obsolète tant elle s’appuie sur l’idée d’une survie et d’une quête d’amélioration d’un existant alors qu’il faut le transformer. C’est la raison pour laquelle un très grand nombre d’entreprises et de sociétés échouent dans leurs projets d’innovation car elles appliquent toujours des méthodes adaptées à une époque révolue et continuent d’associer l’innovation à la croissance économique et à la compétition technique.

Situation irréversible ? Heureusement, non. Ce livre ouvre les horizons et permet de prendre conscience que chacun d’entre nous a une responsabilité sur l’avenir. Il suffit de joindre le mouvement déjà en marche. Parole d’Édouard Le Maréchal !

Pour devenir membre du Club de lecture et accéder au Sommet du livre Affaires

CLIQUEZ SUR LE BOUTON

Je deviens membre du Club

Voici l’entrevue en vidéo animée par Lydie Coupé, collaboratrice du Club et enregistrée grâce à notre partenaire : ConférencesPRO

CLIQUEZ SUR LE BOUTON POUR PROCÉDER À L’ACHAT DU LIVRE VIA LA COOP HEC.

J’achète le livre

Merci beaucoup à Lydie Coupé pour sa contribution à l’animation de l’entrevue et à la préparation de l’article. Pour en savoir davantage : Lydie Coupé

Jean-Paul Bailly, un invité d’exception au Sommet du livre

Jean-Paul Bailly est connu en France pour avoir pacifié la RATP. Cette entreprise publique de transport en commun (Métro, bus, tramway…) de la région parisienne était, en effet, connue pour ses multiples grèves pénalisant les usagers, mais aussi l’économie régionale, c’est-à-dire en fait une bonne part de l’activité française.

Cette transformation de la RATP par Jean-Paul Bailly a été possible pour trois raisons. La première est sa parfaite connaissance de l’entreprise. Après ses études à Polytechnique, puis au MIT, Jean-Paul Bailly entre dans la vie active en 1970… à la RATP. Il y occupera diverses fonctions et y gravira les échelons jusqu’à devenir président-directeur général de 1994 à 2002. Jean-Paul Bailly a donc passé 32 années de sa vie dans cette entreprise.

La deuxième raison est son passage par la direction des ressources humaines, assez inédite pour un polytechnicien. Jean-Paul Bailly y apprend à connaître les syndicats, et y acquiert une parfaite connaissance des rouages sociaux de l’entreprise. Il regrette d’ailleurs que les PDG passés par la DRH soient si peu nombreux à la tête des grandes entreprises françaises.

Enfin, la troisième raison qui explique son succès à la RATP est sa méthode, au plutôt comme il le dit lui-même des grands « principes, tant philosophiques que managériaux ». En tout cas, pas des recettes. Ces principes, il les expose dans son ouvrage « Réformez ! », et il en dévoile quelques-uns dans l’entrevue qu’il a bien voulu nous accorder à l’occasion du Sommet du livre Affaires 2017.

Des principes qu’il appliquera ensuite à La Poste, une autre entreprise publique en pleine mutation. Il en fût le P-DG de 2002 à 2013. Réussira à transformer les bureaux de poste ou bien encore à créer la Banque postale.

Aujourd’hui Jean-Paul Bailly mène une retraite active. S’il vient de quitter la présidence de l’association Entreprise & Personnel, c’est pour prendre au pied levé, après le décès accidentel de son fondateur, celle de the camp, un lieu étonnant dans la campagne provençale dédié à l’exploration du futur. Il est aussi président du réseau Les entreprises pour la cité, dédié à l’innovation sociale, et membre du conseil d’administration de L’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence.

Jean-Paul Bailly est également connu au Québec, puisqu’il a été de nombreuses années membre du Conseil consultatif international (CCI) de HEC Montréal, et qu’il est Docteur Honoris Causa de l’Université de Montréal. Par ailleurs, Ali Fadil et Taïeb Hafsi, tous deux de HEC Montréal, ont publié un livre sur son action : « Jean-Paul Bailly, un dirigeant éclairé à la tête d’entreprises publiques ».

Un ouvrage qui doit mettre à mal sa modestie. Car Jean-Paul Bailly n’oublie jamais de préciser d’une part, qu’il n’a rien fait seul, mais toujours entouré d’une équipe ;  et d’autre part, qu’il a commis de nombreuses erreurs et connu autant d’échecs.

 

Le livre de Jean-Paul: Réformez ! par le dialogue et la confiance

Pour communiquer avec l’auteur:

Site Web : The Camp
Twitter: The camp

Bienvenue à l’âge du papillon avec Édouard Le Maréchal

Huit livres pour gérer ou manager autrement

Vous serez d’accord. Il y a autant de manière de gérer/manager que de gestionnaires/managers. Et sans doute aussi, autant qu’il y a de managés. Affirmer cela renvoie chacun, en quelque sorte, à se débrouiller avec lui-même. En gros, « fais comme tu peux » !

S’il n’y a pas de recettes toutes faites, il n’est pas interdit de chercher des modèles, ni de l’inspiration, ni même d’innover. Les huit livres présentés au Sommet du livre Affaires 2017 peuvent y aider et invitent à gérer/manager autrement.

Voici le lien pour vous inscrire Sommet du livre Affaires 2017

Dans Tous repreneurs !, Radoine Mebarki explique que son dispositif s’appuie sur les talents des individus. Ce sont ces mêmes talents qui sont au cœur de l’ouvrage de Carole Doucet et Martin Ducharme. Dans Le 6e talent, les deux auteurs nous invitent à découvrir ou redécouvrir nos talents dominants, puis faire émerger le 6e talent, celui qui permettra de rayonner, de révéler le meilleur de soi-même aux autres.

Tirer pleinement parti de ses atouts, c’est également le propos de Ginette Gagnon dans Intuition. Carte maîtresse. En effet, l’auteure invite à faire de l’intuition la meilleure alliée de la raison. Intuition et raison sont toutes deux indispensables à la fluidité de la pensée.

Quant à Isabelle Lord, dans L’influence durable, elle nous enjoint à maîtriser notre influence. Une compétence clé pour exercer un leadership compatible avec la quête d’excellence et l’esprit d’innovation qui donne une longueur d’avance à nos organisations.

Tout ce travail sur soi ne doit cependant pas nous éloigner des autres. C’est pourquoi la proposition de France Lefebvre et Nathalie Sabourin de Collaborer et agir, mieux et autrement, doit retenir toute notre attention. Leur guide présente le groupe de codéveloppement professionnel, une approche innovante pour propulser le potentiel de chacun tout en solidifiant la performance des organisations.

Et puis, pour éviter la dispersion ou l’arrêt au milieu du gué, pourquoi ne pas s’appuyer sur un processus simple de gestion de projet. C’est ce que propose David Barett avec The Power of the Plan : une série de dix étapes pour gérer un petit projet de tous les jours. David Barett donne tous les outils nécessaires pour livrer son projet à temps et dans les limites du budget.

Forts de nos talents – et surtout de notre 6e talent –, dotés d’une pensée fluide grâce à l’harmonie retrouvée entre raison et intuition, maîtrisant l’art de l’influence durable, capables d’implanter le codéveloppement professionnel dans notre organisation, et disposant des outils nécessaires à la gestion de projet, nous sommes bien armés pour avancer et faire progresser l’entreprise.

Il peut-être aussi bénéfique de s’inspirer de leaders reconnus. Avec Dans la tête d’une entrepreneure, Kim Auclair ne rend-elle pas hommage à ses mentors ? Mais où trouver un mentor ?

Dans l’Antiquité affirme Charles Senard. Dans son ouvrage Imperator. Diriger en Grèce et à Rome, il nous fait plonger dans les textes anciens et découvrir – ou redécouvrir – comment les grands « leaders » de l’Antiquité dirigeaient, comment ils étaient devenus chefs, et de quelles compétences ils disposaient.

À moins que le mentor se trouve dans les séries télévisées. C’est le propos de Benoît Aubert et Benoît Meyronin. Avec De Mac Gyver à Mad Men. Quand les séries TV nous enseignent le management, ils proposent une relecture décalée des grandes questions managériales revues à l’aune de séries cultes, telles Dr House, The Young Pope ou encore Narcos.

Enfin, sans en faire des mentors, Jérôme Barthélemy invite à s’intéresser aux chercheurs en stratégie et en management, issus des meilleures universités et grandes écoles. Ceux-ci, en effet, travaillent et publient beaucoup, mais dans des revues académiques, difficilement accessibles et lisibles, et la plupart du temps inconnues des gestionnaires/managers. Dans Libérer la compétitivité, Jérôme Barthélémy a décortiqué tous ces travaux qui remettent en cause bien des idées reçues. Il propose des pistes nouvelles pour améliorer la compétitivité des entreprises et les mener au succès.

Leaders, dirigeants, chefs d’entreprise, gestionnaires/managers, encadrants… trouveront dans cette sélection de huit livres de l’inspiration, des méthodes, des outils, des exemples… et du sérieux pour « Gérer/Manager autrement ».

Pour aller plus loin, retrouvez les livres du Sommet 2016 consacrés à la gestion et le management

Managez avec le mind mapping, entrevue avec Xavier Delengaigne, animée par Rita Tourigny

Relevez le défi de l’innovation de rupture, entrevue avec l’auteur animée par Patrick Coquart

Impact: Agir en leader, entrevue avec les auteurs Yvon Chouinard et Nicole Simard, animée par Danielle Michaud

Oubliez la gestion du temps, gérez vos priorités, entrevue avec François Lavallée, animée par Mathieu Laferrière

Oser. 12 explorations originales pour développer votre niveau d’audace, de Jocelyn Pinet et Olivier Bouleau,

Impact. Agir en leader, d’Yvon Chouinard et Nicole Simard.

Marketing RH, entrevue avec les auteurs Franck La Pinta et Vincent Bertholot animé par Jean-Baptiste Audrerie

Bienvenue à l’âge du papillon avec Édouard Le Maréchal

Viviane de Beaufort

Viviane de Beaufort est docteure en Droit, professeure titulaire à l’ESSEC, (Chaire Jean Monnet), co-directrice du cursus Droit et du Centre Européen de Droit et d’Économie (www.cede-essec.fr).

Experte sur les questions de gouvernance avec une approche comparative européenne, Viviane de Beaufort est aussi engagée en faveur de la mixité. A ce titre, elle est fondatrice des programmes Women ESSEC, auteure de Travaux Law and Gender, et soutien de réseaux professionnels féminins en France & Bruxelles (FFA,PWN, FCE, FI, EWLA., Cercle Inter’Elles…).

Elle vient de créer, à la suite de son livre, le Club Génération #Startuppeuses

Le livre de Viviane: Génération #Startuppeuse – ou la nouvelle ère

Generation startuppeusePour communiquer avec l’auteure:

Viviane de Beaufort

Twitter : @vdbeaufort

 

Bienvenue à l’âge du papillon avec Édouard Le Maréchal

Stéphanie Bacquere

Stéphanie Bacquere, auteur

Stéphanie Bacquere, auteur

Après une formation en mathématiques appliquées aux sciences sociales et en technologies de l’information, Stéphanie débute sa carrière dans la banque et dans plusieurs entreprises de consulting avant de dire stop! Pendant 2 ans, elle part courir le monde avec son sac à dos puis rentre cofonder sa première entreprise, l’agence de stratégie Elegangz Interactive.

En parallèle, très investie dans le monde associatif, Stéphanie est également cofondatrice de Reality (festival international d’art dans les mondes virtuels), Museomix (communauté internationale qui hacke les musées), Art Game Week-end (dispositif de cocréation de jeux vidéo sur mobile), Make It Up (festival d’obsolescence déprogrammée), Council Paris (Think tank sur l’internet des objets), FabLab Squared (premier FabLab de France) et le Petit FabLab de Paris .

Elle a été membre du conseil d’administration de Silicon Sentier et de la commission Innovation ouverte de L’union Européenne (OISPG) ainsi que chroniqueuse pour Radio France. Experte et conférencière sur les impacts du numérique, le Corporate Hacking, les nouveaux modes de travail (Osons la France, LH forum, Wikistage, OISPG, Global Forum, Management, La Tribune, Usine Nouvelle, Socialter, etc.)

Stéphanie a remporté le Prix Usine Nouvelle « Femme du numérique » en 2014.

En 2009, Stéphanie Bacquère cofonde nod-A avec Marie-Noeline Viguié. Ensemble, elles forgent l’approche du Makestorming pour permettre aux grandes organisations d’intégrer la culture plus agile et collaborative des start-up.

Aujourd’hui, nod-a compte 25 collaborateurs avec des bureaux à Paris, à Montréal et à Lyon et accompagne aussi bien des grandes entreprises que des organismes gouvernementaux.

En 2016, leur livre « Makestorming, guide du Corporate Hacking » édité chez Diateino propose de transmettre au plus grand nombre le résultat de 10 ans d’expérimentation sur le terrain. Le livre gagne la même année le Hub Award du meilleur livre digital de l’année.

Makestorming

Makestorming

Le livre de Stéphanie: Makestorming, Le guide du Corporate Hacking

Pour communiquer avec l’auteure:

Site Web
Twitter
LinkedIn

Benoit Descary et Go Live, Periscope et Facebook Live: mode d’emploi

Benoit Descary est très connu de la communauté web de Montréal. Un des premiers à bâtir un blogue fort pertinent sur le numérique, il vient de publier à titre de co-auteur un livre qui aborde une question très en vogue: publié en mode live.

Blogueur, conférencier, consultant en stratégie numérique, formateur et fondateur du blogue DESCARY.com. Régulièrement classé dans le top 20 des blogues technos francophones les plus influents, Descary.com traite de l’actualité du Web2.0 et des médias sociaux.

Nous avons eu le plaisir de faire une entrevue en direct avec lui 8 juin.