De retour au TRU Montréal 2015 avec un panel d’experts et un livre sur les RH!

TruMontréalLe Club de lecture Affaires animera un panel au TRU Montréal le 29 septembre prochain. Pour la deuxième année consécutive, les organisateurs de TRU Montréal choisissent de mettre de l’avant le livre d’affaires.  Sandrine Théard, de La Source Humaine, est l’initiatrice du mouvement TRU à Montréal et croit beaucoup à la  mission du Club de lecture Affaires.

“#truMontreal est un événement collaboratif. Le Club de lecture Affaires rejoint tout à fait notre objectif : « Apprendre ensemble, par le savoir des autres ».

Sandrine Théard , fondatrice du TruMontréal”

TRU Montréal, qu’est-ce que c’est?

Basé sur l’idée des ‘Barcamp’ et du co-développement, TruMontreal opte pour une formule  ‘non conférence’, guidé par trois grands principes: pas de conférencier, pas de présentation Powerpoint, pas de badge… TruMontreal permet aux professionnels du recrutement, de la dotation et de la marque employeur de se réunir et d’échanger sur leurs bonnes pratiques.  On y couvre 3 sujets de discussion différents chaque heure, sujets tous reliés au recrutement innovant, à la marque employeurs, aux réseaux sociaux…  tout au long de la journée.

Les participants viennent de différents milieux liés au recrutement et des RH. En général, ce sont des gens intéressés au co-développement et aussi à suivre les tendances et en discuter.

Le livre en revue :  Emploi et Gestion des Ressources Humaines Dans l’Économie du savoir

Emploi-et-gestion-des-RHÉcrit par Diane-Gabrielle Tremblay, et publié aux Presses Universitaires du Québec en 2015, ce livre couvre une série de thèmes qui nous permettent de mieux comprendre les défis liés à l’emploi dans l’économie du savoir mais porte notre attention sur des pratiques favorables à l a santé, au bien-être et à la motivation des employés. Bref, un livre remplit de conseils et d’information pour les gestionnaires qui veulent être meilleur encore à l’heure de l’économie du savoir.

Pour en savoir davantage sur cette femme dont le parcours est tout à fait remarquable, cliquez sur ce lien : Curriculum vitae Diane Gabrielle Tremblay

Le panel sera constitué de 4 chevronnés qui s’y connaissent beaucoup en matière de gestion RH et qui s’intéressent aux tendances. Les membres du panel ont accepté le défi de lire le livre et de se préparer à en discuter.

Voici donc le panel – Emploi et gestion des ressources humaines:

Le panel sera animé par Micheline Bourque, présidente fondatrice du Club de lecture Affaires.

L’événement se déroulera en direct le 29 septembre de 9h à 10h dans les bureaux de l’agence Sid Lee dans le Vieux Montréal. L’activité sera enregistrée en vidéo. (Nous souhaitons pouvoir faire une diffusion en direct sur Google+Hangouts, – à valider)

D’autres nouvelles suivront….

 

 

 

Au TRUMontréal, un panel fort à la rencontre de Olivier Schmouker!

Olivier SchmoukerOlivier Schmouker, le Club de lecture Affaires vous propose un panel fort et intéressé pour la revue de votre plus récent livre! Voici donc  ce panel, ces gens exceptionnels qui ont accepté de lire votre livre, vous journaliste, blogueur prolifique et auteur. Ils seront fin prêt à vous faire part de leur point de vue et d’échanger avec vous en toute ouverture!

Le cheval et l’âne au bureau, l’art oublié de travailler ensemble, sera mis sous la loupe du panel le 7  octobre prochain dès 13h lors de l’édition 2014 de TRUMontréal.

Le panel est constitué de:

Jean-Baptiste Audrerie, un habitué et collaborateur du Club de lecture est un passionné de son métier. Psychologue industriel de formation, il est directeur marketing chez SPB.

Florian Pradon, passionné par son métier de conseil en  acquisition de talent, attendez-vous à découvrir un homme habile à communiquer sa passion et ces idées.

Carole Perez, coach d’affaires qui offre des conférences et des conseils aux dirigeants, aux femmes d’affaires qui veulent aller plus loin

Stéphanie LeRouzic, une collaboratrice du Club de lecture Affaires, elle est conférencière invitée, entrepreneure, a occupé des postes de Direction générale et travaille actuellement chez UX Recherche à Montréal.

Le panel sera animé par Micheline Bourque, fondatrice du Club de lecture Affaires.

Message à tous les participants au TRU Montréal!

Si vous comptez être parmi nous lors de cet atelier qui se déroulera à compter de 13h, pourquoi ne pas prendre un moment pour lire le livre et venir avec des questions prêtes à poser à M. Schmouker et à nos panélistes!

Procurez-vous le livre directement chez TC Médias en cliquant sur ce lien: Olivier Schmouker, Le Cheval et l’âne, L’art oublié de travailler ensemble.

Le Club de lecture Affaires a pour mission de faire la promotion du livre d’affaires comme outils d’apprentissage et de créer des activités pour permettre l’échange et d’Apprendre ensemble par le savoir des autres!

 

 

 

 

L’homme qui combat les idées reçues – entretien avec Olivier Schmouker

Micheline Bourque, fondatrice du Club de lecture Affaires, aura le privilège d’animer un panel de lecteurs avec l’auteur Olivier Schmouker lors de l’édition 2014 de TRU Montréal. Pour s’y préparer, elle a voulu connaître l’homme et l’auteur. 

Olivier Schmouker est blogueur pour le site Les Affaires.com et chroniqueur au journal Les Affaires depuis 3 ans. Son blogue quotidien, Entête, porte sur le management et la créativité. Il a à son actif près de 500 textes… Ce qui veut aussi dire beaucoup de recherches et de lectures ! Il a été pendant 4 ans rédacteur en chef du défunt magazine québécois de luxe Premium qui avait comme objectif de présenter le meilleur du monde des affaires en gestion en allant puiser des articles de pointe aux quatre coins du monde.

Olivier Schmouker est aussi l’auteur d’un premier ouvrage dont le titre “Le cheval et l’âne au bureau” pourrait passer pour un livre de philosophie ou de psychologie, si ce n’était du sous-titre, “L’art oublié de travailler ensemble” publié aux Éditions Transcontinental. À moins qu’il n’y ait effectivement un côté philosophique…

Olivier Schmouker, comment vous définissez-vous avant tout ?

Je porte plusieurs casquettes, mais l’essentiel de mon travail est d’abord journalistique. J’ai écrit ce livre “Le cheval et l’âne au bureau, l’art oublié de travaillé ensemble”, je donne des conférences, des ateliers et j’écris sur des thèmes pointus comme la créativité et tout ce qui est relié au fait de travailler en équipe. Mais, quand mes enfants me demandent ce que je fais, je leur dis que je suis un journaliste. Mon blogue compte 70 000 visiteurs uniques par mois, c’est un beau succès.

Qu’est ce que la rédaction de votre blogue vous a apporté jusqu’à présent?

Pour moi c’est un apport prodigieux, parce que ç´est vraiment ce que je voulais faire depuis un bon moment. Le journaliste est souvent vu, du moins il y a trois ou quatre ans, comme quelqu’un qui rapporte la nouvelle de la manière la plus neutre et la plus objective possible. Il devait se coller à l’actualité et éventuellement y apporter un peu de profondeur et d’analyse. Je pensais depuis un bon nombre d’années que l’essentiel n’était plus là.

Le lecteur, l’auditeur ou le télé-spectateur a déjà l’information quand le journaliste commence à la traiter. Donc, le journaliste n’est plus pertinent dans ce rôle-là, il l’est quand il apporte une valeur ajoutée, une réelle profondeur sur un sujet. Je me suis dit, l’essentiel c’est d’aller là où les gens veulent de la rapidité, donc par l’Internet, mais aussi aller à contre-pied et donner de la profondeur là ou l’on attend de l’immédiateté. Je me suis dit que c’était un beau défi à relever, de creuser un sujet, une question, chaque jour et d’y apporter la réponse la plus approfondie possible.

Comment fonctionnez-vous concrètement?

Je déniche des études qui n’ont parfois aucun rapport avec le management, elles peuvent traiter de neuro-science, de philosophie, de sociologie, de marketing, d’économie. Je lis, j’analyse et je vulgarise car les études sont souvent arides et je vois quelles applications elles peuvent avoir dans notre quotidien au travail.

Que recherchez-vous par votre travail ?

Mon objectif est très simple, c’est de faire gagner du temps aux gens qui n’ont pas le temps de cultiver leur savoir, parce qu’on est pressé par mille choses. Il y a un bassin de connaissances qui pullulent tous les jours et qui proviennent de scientifiques et de chercheurs universitaires. C’est immense! On a aucune idée de ce qui se passe et des avancées qui sont faites dans tel ou tel domaine. Je me dis que c’est tellement dommage qu’un tel puits de connaissances soit ignoré de tout le monde. Il faut être ce petit relais entre ces domaines hyper-pointus pour les mettre à la portée de tous, à commencer par moi.

Quand la gestion est-elle devenue une passion pour vous?

Ça vient du fait que j’étais le rédacteur en chef du magazine Premium, nous prenions ce qui se faisait de meilleur dans tout ce qui paraissait comme articles sur le management dans le monde entier. On traduisait tout en français et on publiait ça à tous les deux mois. Cela permettait de ramener cette connaissance universitaire à la portée de toutes les personnes qui s’intéressaient à la gestion. C’est ce travail-là que j’ai voulu développer sur le web avec le blogue.

Ce n’est pas votre formation qui vous a amené à la gestion?

C’est venu par l’expérience professionnelle et le défi qui vous avait été présenté, oui, mais aussi par goût personnel. Si l’on n’y met pas de soi, le travail n’a aucune utilité ou pertinence. Je m’intéresse depuis très longtemps à tout ce qui est écrit d’un point de vue philosophique, psychologique et économique. C’est riche d’enseignement tout ce qu’on peut apprendre sur soi et sur les autres, et sur les rapports que nous avons les uns avec les autres.

Est-ce ainsi qu’est né “Le cheval et l’âne au bureau”?

En fait, je blogue chaque jour. C’est énorme! Des gens ont fini par me dire, c’est trop et est-ce que tu pourrais nous synthétiser ça dans un livre? Le contenu du blogue va dans tous les sens. Pour moi, c’est important de surprendre le lecteur à chaque jour. Mais, pour le livre, je me suis demandé s’il n’y aurait pas une unité dans tout ce que j’ai fait au cours des dernières années. Je ne voulais pas faire du copié-collé. Mais, c’était comme un casse-tête, j’ai tout remis en place et j’ai regroupé des éléments. Même s’il manquait des morceaux, j’ai vu que l’image globale était : comment collaborer autrement, être efficace et plus heureux. Et j ‘ai effectué la recherche nécessaire pour compléter cette image.

Pourquoi avoir le titre d’une fable pour votre livre ?

J’aime beaucoup la période des moralistes et j’ai trouvé cette fable de Jean de La Fontaine qui s’appliquait à mon travail sur la collaboration. Je me suis donné une mission personnelle de faire le bien. Souvent, les journalistes sont perçus comme des vautours, comme des gens qui se nourrissent du malheur des autres. Je ne correspond pas à cette image. Il y a moyen de reconnaître des problèmes et des difficultés personnelles et collectives, mais peut-on aussi regarder les solutions ? Si elles ne viennent pas spontanément, alors cherchons-les.

Une des idées de votre livre est celle du cercle. Comment le cercle favorise-t-il le travail ?

Nos milieux de travail sont caractérisés par le triangle, mais nous ne le voyons pas ou plus. Deux exemples, la pyramide hiérarchique ou encore le patron qui va s’asseoir au bout de la table alors que les employés se positionneront en triangle les uns par rapport aux autres et face au patron. Cette forme géométrique est composée de pointes et de lignes de tension entre les pointes. C’est ce qui explique le dysfonctionnement d’une équipe. L’équilibre n’est pas parfait. Je me suis demandé qu’elle était la forme géométrique qui pouvait contrecarrer les effets du triangle. Le cercle est une ligne continue et courbe où aucun point n’est plus proéminent que les autres. Tout cela a des applications concrètes dans notre quotidien et que l’on ne soupçonne pas.

Votre livre aborde aussi la question de la performance par le ralentissement. Qu’apporte l’action de ralentir au travail?

Dans nos milieux de travail, il y a des toxines que l’on ne soupçonnent pas et l’une d’elles est la pression que l’on se met soi-même ou les uns les autres, de toujours aller plus vite pour devancer la concurrence. C’est incrusté en nous de façon inconsciente. On peut se demander si c’est la meilleure solution que de toujours appuyer sur l’accélérateur, le coureur automobile ne le fait pas car il irait droit dans le mur. Pourtant, on le voit lorsque des collègues finissent par faire un burnout. Il est vital d’apprendre à ralentir pour trouver le bon rythme et c’est ce qui fait qu’une équipe est performante.

Idéalement qui pourrait bénéficier de la lecture de votre livre ?

Je n’ai pas de public cible comme tel. Pour moi, toute personne qui est au travail devrait être intéressée par cette lecture là. C’est ce que je me disais… Le livre a reçu un bon accueil, ce qui me surprend un peu car il va à l’encontre des idées reçues et je croyais que cela aurait beaucoup “dérangé” les PDG. Est-ce parce que je donne des exemples concrets d’entreprises qui fonctionnent en cercle et qui ont du succès… Je pense que cela les a rejoints.

Quelle sont vos deux plus récentes lectures ?

Ma lecture la plus récente est le roman A Man in Love de Carl Ove Knausgaard et mon dernier livre d’affaires est celui du neuroscientifique Daniel J. Levitin de l’Université McGill. Cet ouvrage intitulé “The Organized Mind” traite du traitement de l’information alors que nous sommes bombardés d’information. Il raconte comment on peut arriver à orchestrer le tout et être mieux organisé dans notre tête pour être plus plus efficace.

Olivier Schmouker qui participera à TRU Montréal le 7 octobre prochain travaille aussi à une suite à son ouvrage qui devrait paraître à l’automne 2015.

Pour participer au TRU Montréal, inscrivez vous via leur site web TRUMontreal.com

Bibliographie
SCHMOUKER, Olivier. Le cheval et l’âne au bureau. L’art oublié de travailler ensemble. Éditions Transcontinental. Les Éditions Transcontinental. Les affaires. 2013. 208 pages.

 

Le Club de lecture Affaires animera un panel de lecture au TRU Montréal!

Le Cl#TRUMontréalub de lecture Affaires animera un panel en direct de l’édition 2014 de TRU Montréal le 7 octobre, un événement extraordinaire.

Le TRU Montréal est une organisation constituée de gens passionnés par le domaine du recrutement et de la gestion des talents. Avant gardiste, ce regroupement fait partie d’un réseau international de professionnel(le)s qui partagent la même envie de réunir des experts en la matière pour discuter, dialoguer, échanger sur les tendances, les nouveautés, les technologies, bref, tout ce qui touche le recrutement, et les ressources humaines.

Animé en format ‘non-événement’ ou ‘un-conference’, plus d’une centaine d’experts auront l’occasion en toute ouverture d’apprendre et de partager. Un non-événement trouve son originalité dans le fait qu’on y retrouve aucune présentation Powerpoint, pas de conférencier, et pas de cocarde (badge). Ce qu’on veut faire, c’est encourager le co-développement! C’est génial.

Derrière cette initiative, il y a des personnes extraordinaires, dont Sandrine Théard de La Source Humaine! Une excellente Twitteuse! * (@LaSourceHumaine)

Pour vous inscrire à l’événement, visiter le site TRUMontreal.com

Le Club de lecture a été invité à animer un panel en présence d’un auteur qui s’intéresse beaucoup au travail. Olivier Schmouker, auteur de Le Cheval et l’Âne, l’art oublié de travailler ensemble, a accepté de se prêter à l’exercice du panel.

Comme pour nos panels sur Google Hangout, l’activité réunira un comité de lecteur, nos panélistes, qui ont tous accepté de lire le livre pour venir en discuter avec l’auteur et les participants à l’atelier.

Pour connaître l’homme! Lisez notre entretien avec Olivier Schmouker

Nous avons bien hâte de vous dévoiler le panel.