Défendu brillamment et avec passion par Jean-Baptiste Audrerie, le panel du Club de lecture a donné son aval au grand classique de la littérature d’affaires. Oui! Stratégie Océan Bleu est un livre qui peut servir aux entreprises dans le contexte de leur réflexion stratégique et les porter à voir leur développement en tenant compte des nouvelles dimensions que proposent le livre. Notre observateur invité, Alain Audet, a décidé de l’ajouter à sa liste de lecture.  (Mission accomplie pour le club d’encourager la lecture d’affaires)! #apprendreensemble

Les auteurs W. Chan Kim et Renée Mauborgne proposent aux lecteurs une variété de concepts et d’outils (canevas stratégique, grille, matrice) facilement applicables. (Le mot facilement est utilisé ici de façon très subjective! On n’est pas tous d’accord). L’Océan bleu, c’est cet espace stratégique nouveau. C’est aussi le fait d’oublier sa concurrence: « Le seul moyen pour écraser la concurrence est de ne pas essayer de l’écraser ». C’est découvrir ses « non-clients ».

Le livre aussi aborde aussi l’importance de préparer l’entreprise aux changements et propose des approches pour « vaincre les grands obstacles internes. »

Venez découvrir l’analyse de nos panélistes.

Vous serez impressionnés par la profondeur et la richesse de leurs propos! (Merci merveilleux panélistes!)

Voici quelques commentaires tirés de la discussion entre les panélistes sur Stratégie océan bleu

Jean-Baptiste Audrerie « Dans un monde de technologie, d’hyper-concurrence et de mondialisation les auteurs ont frappé un grand coup en donnant des outils simples à lire. Leur ouvrage est très riche en anecdotes d’entreprises qui sont arrivées à se réinventer pour trouver de nouveaux territoires… Se remettre en question, repenser son modèle, c’est l’exercice du livre. »

Mathieu Laferrière « Outre les outils, pour moi, les questions posées par le livre sont aussi intéressantes. L’une d’elle est : est-ce que l’entreprise mérite de vaincre? A-t-elle le potentiel pour créer de nouveaux marchés ? Il faut se poser cette question. »

Adrien O’Leary « Ce qui est rare et brillant dans ce livre c’est les petites comme les grandes entreprises peuvent trouver leur compte, autant le prochain General Electric que le plombier en affaires… »

Antoine Bonicalzi « J’ai été agréablement surpris par la profondeur du sujet. Il y beaucoup d’outils et j’ai eu envie de commencer à les utiliser avant de terminer la lecture. » « Les auteurs nous disent que d’être dans un vrai océan bleu c’est d’être original, de trouver de nouveaux marchés (des non-clients) et aussi, de ce fait, réduire ses coûts. »

Micheline Bourque « C’est tout de même un livre dense… Et qui demande un temps de réflexion assez imposant. J’ai beaucoup apprécié toute la discussion sur la gestion du changement et comment préparer l’entreprise aux océans bleus ».

Alain Audet « Je me suis demandé comment cette stratégie pouvait me servir. Je vois que ce livre m’offre un cadre de travail très intéressant… Ce que je retire c’est que les outils sont pratiques, il peuvent me servir auprès de mes clients. »

Remerciements

Merci à Ray Hiltz pour ses précieux conseils sur l’utilisation de Google Plus Hangout. Ray est une sommité sur Google Plus et nous sommes priviliégiés de l’avoir comme conseiller.

Merci à Luis London qui devait faire partie du panel mais qui a dû abdiquer son rôle pour cause de problèmes techniques (Ah! la technologie des fois peut nous faire suer)

Merci à Camille Price Piché pour l’animation de notre page événement. Elle est présente et très à l’écoute. Elle fait un travail remarquable.

Merci à Micheline Piché d’avoir su prendre note des citations et nous aider à rehausser l’excellence de nos écrits…

Dans un océan bleu, il n’y a pas de concurrence puisque les règles du jeu sont encore à définir.