« En avant toutes » de Sheryl Sandberg rempli de forces et de faiblesses!

L’appréciation du livre à succès « En avant toutes » de Sheryl Sandberg par le Club de lecture Affaires a eu l’effet escompté, les échanges ont été riches, les points du vue solides et même opposés! Un panel à la  hauteur des attentes.  La moyenne des notes accordées au livre est de 3.8 sur 5. Un bon résultat toute chose considérée, mais il y a des pours et des contres.

Voici quelques éléments tirés de leur échange pour vous donner le goût d’en savoir davantage et d’aller écouter nos panélistes.

Pour visionner le Panel en action, activez la vidéo tout simplement.

Stéphanie Le Rouzic –
D’entrée de jeu, Stéphanie Le Rouzic, qui a recommandé cet ouvrage au Club, souligne qu’il ne s’agit « pas de la grande littérature d’affaires, par contre ce livre joue un rôle de déclencheur. Si ce livre est devenu un phénomène c’est qu’il touche certaines cordes sensibles, l’une des plus fortes étant « les préjugés dont il faut se défaire », retient Mme Le Rouzic. Pour elle, l’expérience personnelle que partage l’auteure permet d’atteindre les femmes afin de travailler sur leur estime de soi et vient dire aux hommes pourquoi il faut appuyer les femmes. « Plus il y a de monde, plus il y a de débats… plus on y gagne tous. La diversité de point de vue garantit de bien meilleurs résultats », souligne-t-elle.

Paule Genest
« Ce livre devrait être lu par ceux et par celles qui sont à la croisée des chemins… C’est un livre de référence pour aller puiser une certaine sagesse. J’en ai tiré plusieurs leçons. » L’entrepreneure retient cette phrase de Mme Sandberg en particulier, « Que feriez-vous si vous n’aviez pas peur? » Le livre a été par ailleurs un tremplin qui a mené à la création d’une communauté internationale et c’est cette communauté de femmes qui vient bonifier le message de l’auteure.

Jeanne-Estelle Thebault –
« Ce que j’aime dans ce livre c’est qu’il est bien balancé. Il traite de nombreux points et ne donne pas de recettes. Il parle des barrières intérieures sans être un ouvrage accusateur ». Au cours de l’échange Jeanne-Estelle Thebault précisera qu’en effet, « les femmes n’osent pas prendre de risques. » Comme Mme Genest, elle a beaucoup apprécié la question que Mark Zuckerberg a posé à Madame Sandberg, « Que feriez-vous si vous n’aviez pas peur ». On devrait tous se la poser. Il faut aussi se rappeler que mieux vaut terminer quelque chose que d’attendre la perfection, toujours en rappel des propos de l’auteure.

Jean-Baptiste Audrerie –
Seul homme à faire partie de cet échange et un habitué du Club, Jean Baptiste Audrerie a terminé sa lecture en constatant « qu’hélas la situation des femmes n’avait pas évolué. » Il s’attendait à davantage de la part de la numéro deux de Facebook… Mais « comme grande sœur, mère courage, elle est bonne ». Il constate donc que le poids des étiquettes est lourd et qu’il y a encore du chemin à faire, mais comme le dit Sheryl Sandberg « Tout le monde peut progresser ». Il croit que d’autres livres qui parlent de la situation des femmes mériteraient plus d’attention et ont plus à offrir en terme d’arguments et de message.

Chanel Alepin – observatrice

Invitée comme observatrice, Chanel Alepin, avocate, a écouté attentivement les échanges. Les points de vue qui ont été émis par les panélistes lui ont permis de constater que la lecture du livre ne lui apprendrait « pas plus que ce qu’elle ne sait déjà ». Elle se sent déjà outillée, mais souligne que le livre de Mme Sandberg fait œuvre utile « pour celles qui doutent. » En réponse, Jeanne-Estelle Thebault souligne justement que des femmes refusent des postes plus importants parce qu’elles doutent d’elle-même. Pour Stéphanie Le Rouzic le fait qu’une femme de son calibre ait eu peur, et qu’elle le partage la rassure.

Bref, notre panel avait beaucoup à dire de même que les participants au « hangout » qui ont pu faire leurs commentaires en direct.

Pour vous faire une bonne idée de cette lecture, Micheline Bourque vous invite à visionner cette rencontre entre entrepreneurs. « Le livre est incroyablement bien documenté et met bien des sujets à l’ordre du jour comme le mentorat, le leadership, le perfectionnisme, le féminisme, la conciliation travail-famille, le plafond de verre et même le choix de se retirer « to lean out » ou d’aller de l’avant « to Lean in ». Comme Jeanne Estelle et Stéphanie, c’est ce que le livre a provoqué qui est remarquable et sa vraie réussite. Discuter des rapports hommes-femmes, c’est un sujet fort pertinent, mais le livre s’adresse à toute personne qui veut aller plus loin!

Joignez-vous à nous sur notre nos réseaux sociaux pour nous faire part de vos commentaires:

Pour visionner la vidéo sur la Page Événement de Google+ et commenter, cliquez sur ce lien: En Avant Toutes, Revue par le panel du Club de lecture Affaires

Nous sommes aussi présents sur les réseaux suivants:

Google+Page Entreprise =  google.com/+Clubdelectureaffaires

PageFacebook = https://www.facebook.com/LectureAffaires

Twitter = @LectureAffaires

LinkedIn Page Entreprise Club de lecture Affaires

 

Si vous désirez recevoir le Club de lecture Affaires à votre événement (conférence, symposium, assemblée, etc.) afin de réaliser des podcasts, vidéo-bulles ou autres formats de production de contenu, communiquez directement avec Micheline Bourque. via micheline@michelinebourque.com.

 

En Avant Toutes, un livre qui s’adresse aux femmes et aux hommes?

En Avant Toutes, un livre qui s’adresse aux femmes et aux hommes?

En Avant ToutesEn Avant Toutes! Voilà, le Club de lecture a choisi de faire le revue d’un livre qui a beaucoup fait parler, notamment parce qu’il a été écrit par une femme très en vue, mais aussi parce qu’il porte sur le leadership des femmes. À quand remonte la publication d’un livre qui porte sur les femmes, le pouvoir et le travail, qui fait autant jaser? À vous de nous le dire!

« La promesse d’égalité n’est pas la même chose que l’égalité. Alors que les femmes représentent 50 % de la population elle n’occupent que 12% des postes de pouvoir. » Ces paroles sont de Sheryl Sandberg, l’auteure de « En avant toutes », la traduction de « Lean in » et que propose au Club de lecture Affaires l’entrepreneure Stéphanie Le Rouzic.

Le livre de Sheryl Sandberg, « Lean in », a fait beaucoup parlé de lui depuis sa parution en 2013. Et pour cause ! La chef des opérations de Facebook y dénonce le fait que trop peu de femmes occupent des postes de pouvoir. Les progrès sont lents. Une situation qui perdurera si rien n’est fait. Elle encourage les femmes à réaliser leurs ambitions en travaillant sur deux fronts, d’un côté abolir les barrières extérieures dressées par la société et de l’autre contrer les obstacles internes créées par les femmes elles-mêmes…

Questions cherchent réponses…

      1. À quelles conditions peut-on mener à la fois une carrière à temps plein, gravir les échelons et être une jeune maman?
      2. Qu’est-ce qui empêchent les femmes d’avoir de l’ambition?
      3. Comment amener les hommes à partager entièrement les tâches domestiques?
      4. Pourquoi est-il encore difficile de reconnaître aux femmes le rôle de leadership qu’elles sont en mesure d’assumer?
      5. Est-ce que le livre est uniquement pour les femmes  ou est-ce que les hommes devraient également le lire?

Les panélistes du Club partageront leur point de vue sur les réponses qu’apporte l’auteure Sheryl Sandberg.

« En avant toutes …ça veut dire quoi exactement? »

Le titre de l’ouvrage « Lean In » veut dire littéralement se pencher vers l’avant. Publié en français sous le titre « En avant toutes: les femmes, le travail et le pouvoir » le livre connaît beaucoup de succès. Une nouvelle édition, cette fois pour les diplômés, est parue en avril 2014. On lit dans les écrits divers que les lectrices se sont rangées dans deux camps. Les unes approuvent sa démarche pour que l’égalité soit enfin une réalité et les autres optent plutôt pour le lean out, c’est trop et on se retire tous, hommes et femmes! Les panélistes clarifieront aussi ces points de vue.

Un mot sur Sheryl Sandberg

Sheryl Sandberg est l’une des 100 personnalités les plus influentes au monde selon le Times. De son côté, le magazine Forbes la classe au 9ième rang sur sa liste annuelle des 100 femmes de pouvoir. Les qualités qu’on lui reconnaît sont la résilience et le désir de construire un monde meilleur. Née à Washington, Sheryl Sandberg a fait des études au Harvard Business School. Avant d’occuper le poste de chef des opérations pour Facebook, elle a été à la direction des ventes et des opérations chez Google. Plus tôt dans sa carrière, elle a aussi travaillé sous l’administration de l’ex-président Bill Clinton. Elle a deux enfants et habite avec son conjoint en Californie.

La rédaction de « En avant toutes »

Sheryl Sandberg n’est pas une auteure, son besoin de partager une situation qui semble être plus encore qu’un plafond de verre à casser lui vient de sa propre expérience et de celle de centaines de femmes qui mènent aussi ce combat pour l’égalité. Pour la rédaction de l’ouvrage, elle a travaillé avec une journaliste et des spécialistes sur l’étude des genres. Des données factuelles, des témoignages et des études universitaires viennent appuyer ses propos. Vous serez surpris (es) d’apprendre l’étendu des recherches et des informations qu’elles révèlent.

Pour l’occasion, le panel du Club de lecture est très fort!

Stéphanie LeRouzic sera celle qui défendra le livre. Stéphanie nous en déjà glissé un mot lors de notre podcast avec elle à eCOMMTL. Stéphanie est une femme d’affaires chevronnée qui s’intéresse beaucoup  à la situation des femmes dans le monde des affaires, à la gouvernance et bien d’autres volets.

Les autres panélistes sont:

Jean-Baptiste Audrerie, psychologue organisationnel

Jeanne Estelle Thebault, présidente, Thebault Dagher Services Conseils

Paule Genest, PDG, PGPR, relations publiques

L’observateur pour l’occasion sera annoncé sous peu. Le rôle de l’observateur est de nous dire si le panel l’a convaincu ou non de vouloir lire le livre. N’oubliez pas, un des objectifs du club est de recommander des lectures aux entrepreneurs, chefs d’entreprises et professionnels autonomes afin de contribuer à leur croissance et développement.

Pour vos références.

Lean in : women, Work and the Will to lead de Sheryl Sandberg

En avant toutes : les femmes, le travail et le pouvoir de Sheryl Sandberg

Inscrivez le 16 juillet 2014 de 12h15 à 13h et venez #apprendreensemble!

Pour vous inscrire: cliquez ici.