Pour que Google m’aime encore plus, j’apprends sur lui!

J'aime beaucoup mon travail de consultante, buy cialis formatrice et coach en médias sociaux. Mes clients préférés sont ceux qui veulent intégrer les médias sociaux à leur stratégie d'entreprise. Souvent, stuff avant même d'aborder les médias sociaux, je leur demande d'apprendre par coeur ma nouvelle version d'un proverbe biblique (Mathieu 7:7 il semblerait) qui se lit comme suit:

Cherchez et vous trouverez.  Demandez et vous recevrez. Frappez et on vous ouvrira. Puis ajoutez, aimez Google et Google vous aimera

Bien sûr, tout le monde rit et pourtant c'est tellement vrai. Établir une présence sur le web sans être l'allier de Google est à toute fin pratique peine perdue. Il faut donc un jour ou l'autre apprendre ce qu'est le référencement et comment faire pour devenir l'allier de Google afin qu'il nous repère et nous fasse connaître auprès de ceux qui sont à la recherche de ce que nous pouvons leur offrir. Loin de moi l'idée d'en faire une expertise, car le référencement est bel et bien une expertise. Je voue une admiration sans bornes à ceux qui l'ont. Parfois j'utilise le mot jalouse. (Si vous voulez mes références:  Adrien O'Leary, Louis Durocher, les gens chez Adviso Conseil et BJ Média).

Récemment, une opportunité s'est présentée pour moi de participer à un atelier de trois heures chez Technologia, Le cours s'intitulait: Référencement naturel: optimisation du positionnement dans les moteurs de recherche. Pas très sexy comme nom, mais le référencement, ce n'est pas sexy. Par contre, c'est très excitant quand il nous apporte des résultats concluants. Comme par exemple, quand mon article sur les hauts et les bas du travailleur autonome a été répéré par l'équipe d'Isabelle  Maréchal qui m'a par la suite invité à son émission. Ça, c'est un thrill. Ou encore, quand Détail Formation a trouvé mon blogue grâce à Google. Voilà plus de trois ans qu'on travaille en partenariat sur des projets que j'aime beaucoup… Vous voyez….. Ce que je sais pour sûr, c'est que plus j'investirai dans la maîtrise de mon référencement, plus les résultats seront au rendez-vous!

Que faut-il faire pour être aimer de Google? 

Conseil no 1: Intéressez-vous à Google comme entreprise

En premier lieu, je vous recommande de vous intéresser à Google comme entreprise. Google est une entreprise novatrice avec laquelle nous sommes tous associés à toute fin pratique. Elle fait partie de notre quotidien. Beaucoup de gens ont des préoccupations à l'égard de la vie privée sur le web, bien prenez pour acquis que Google est probablement une des entreprises les plus voraces qui soient quant à la collecte d'information personnelle. Mais à la différence de Facebook, on ne s'en rend pas compte, c'est plus discret. Inversement, Google est une entreprise très généreuse qui déploie énormément d'efforts et d'argent pour desservir ces clients d'affaires en leur proposant des nombreux outils qui facilitent bien des aspects de la gestion des entreprises (Google Drive, etc) et contribuent au développement d'une présence web optimale (Google+, Blogger, Adwords, Keyword Tools, etc, etc.). Donc, apprenez-en sur l'entreprise, car elle en sait beaucoup sur vous, beaucoup plus qu'on ne peut l'imaginer. À cet effet, je vous recommande la lecture du livre de Jeff Jarvis qui s'intitule: La Méthode Google, que ferait Google à votre place? Ce livre vous fera voir jusqu'à quel point Google est une entreprise innovante à bien des niveaux.

Conseil no 2 : Intégrez progressivement certains outils Google 

Voici un lien aux outils que vous propose Google : http://www.google.ca/intl/fr/about/products/ 

Allez jeter un coup d'oeil pour voir. La liste est impressionnante, n'est-ce pas? Parmi les outils que vous devriez très certainement envisager d'intégrer, il y a:

  • Google comme engin de recherche. On le connaît tous, mais au fond on ne l'exploite vraiment pas suffisamment. Les fonctionnalités de recherche sont drôlement sophistiquées
  • Alertes Google (outil de veille)
  • Google Chrome (système d'exploitation). Personnellement, je ne peux plus m'en passer
  • Google+ et Google Local (réseau social et plus encore) 
  • Google Analytics

Ce ne sont pas ces outils qui feront que Google vous aime (sauf pour Google+), mais, croyez-moi, c'est vous qui aimerez encore plus Google.

Conseil no 3 : Éduquez-vous sur le référencement

?Autant que j'aimerais posséder cette expertise, je sais bel et bien que j'en ai pas la patience. Cela ne m'empêche pas de m'y intéresser et de tenter d'en apprendre davantage pour que je puisse au moins poser des gestes qui amélioreront mes résultats. L'opportunité de suivre chez Technologia un cours arriva donc tout à fait à point. Technologia est une entreprise qui offre un programme assez impressionnant de formation en TI. J'ai déjà par le passé suivi des formations. Je savais aussi que le formateur, issu de chez Adviso, risquait de fort bien connaître la matière. Ce qui fut le cas.

Le cours que j'ai suivi était présenté en 4 grandes parties qui sont en fait les grandes étapes de la pyramide SEO développée par MOZ. 

  1. La qualité des contenu et accessibilité: C'est la notion de créer du contenu de qualité en lien avec ce que les usagers recherchent, et bien sûr, s'assurer que ce contenu est accessible dans le sens qu'il est repérable par les engins de recherche
  2. ?Les mots clés et le ciblage: L'art de bien choisir ces mots et de bien les placer. Tellement important. 
  3. Les liens entrants et liens externes (link building): Pourriez-vous faire un lien à partir de votre site à mon site svp? Vous voyez, moi j'en fais plein de liens à des sites pertinents! C'est de cela qu'il s'agit et c'est très difficile à obtenir des liens externes au début.
  4. Les signaux sociaux: Je peux vous aider si vous le désirez à améliorer votre présence sur les médias sociaux. Sachez que cette présence compte lorsque l'on vous recherche et lorsque Google lance ces petits robots….

Conclusion – on est tous responsable d'assurer une présence de plus en plus optimale sur le web.

Je suis très satisfaite de ce petit atelier. Si vous choisissez de suivre une telle formation, vous verrez que vous obtiendrez des réponses à des questions auxquelles on réfléchit tous. Que cela concerne notre site web, les mots-clés, comment générer des idées pour des mots clés, comment fonctionne Google. Bref, ça fait le tour. 

À mon avis, il est très important que comme entrepreneur ou professionnel de se responsabiliser face au référencement et de s'éduquer afin d'être de plus en plus familier avec le sujet. Beaucoup de gens vous offriront plein de conseils. On vous proposera de faire de la publicité Adwords alors que vous auriez pu poser des gestes qui ne coûtent rien avant d'amorcer cette étape. Mais si vous n'y connaissez absolument rien, c'est plus difficile argumenter contre ou de faire la bonne décision.

On devrait tous comprendre un peu du langage et connaître certains des termes techniques comme balise HTML, Attribut Alt, Meta description, texte d'ancrage de même que les principaux termes qui concernent nos résultats sur le web. Il y a beaucoup à apprendre. Par contre, plus on est autonome face à l'optimisation de cette présence web ou face aux offres qu'on nous propose, là, plus on y gagne. 

Question client: après combien de jours ma Page Facebook sera-t-elle repérée par Google?

 

J'aime beaucoup donner de la formation car cela me permet de rapprocher des participants et comprendre les différentes problématiques auxquelles ils sont confrontés. J'ai décidé d'ouvrir une catégorie de contenu afin de répondre à ces questions qu'on me pose en classe ou sur ma Page Facebook. Voilà un bout de temps que je voulais m'y mettre. Grâce à Marie-France Gagnon de Yoga Marie-France Gagnon de la région de Vaudreuil, c'est parti.

 
Voici sa question: 'Après combien de jour ma Page Facebook se retrouvera sur le web? Car j'ai 57 fans mais sur Google elle ne sort pas encore avec une recherche … As-tu un truc ou un conseil pour moi?
 
Pour être aimé de Google et des engins de recherche, il faut un certain temps.  Google désire offrir à ses abonnés un contenu récent et effectivement les réseaux sociaux sont un endroit idéal pour trouver ce type de contenu, mais il faut bâtir un peu sa réputation auprès de Google afin qu'il comprenne que notre Page est effectivement digne de confiance.
 
Voici quelques petits conseils en référencement:
 
  1. S'assurer de publier de façon régulière, y ajouter du contenu, des photos. Ainsi, les engins de recherche reviendront visiter votre page et l'indexeront. Votre page sera perçue comme dynamique, active. Confiance et autorité sont des mots importants dans l'univers Google.
  2. Quand vous publiez, poser des questions afin d'encourager la conversation.
  3. Obtenir des 'J'aime' c'est toujours bon comme ça Google voit bien que d'autres vous aiment aussi. Il en va de même pour les commentaires. 
  4. Publier du contenu qui porte vos affaires. Donc, utiliser des mots qui sont liés à son domaine. Cela donne de la légitimité. 
  5. S'approprier son URL Facebook est un must. Bien choisir son nom de Page afin qu'il soit bien représentatif de votre marque ou de votre entreprise. Bref, avoir une adresse personnalisée sur Facebook c'est très important. (Ce que Facebook appelle le username).
  6. Prier que d'autres partagent le contenu via le bouton de partage. Cela donne une valeur au contenu de la page aux yeux de Google.
  7. S'assurer de donner le plus d'information possible sur votre entreprise dans la section Information et ailleurs aussi. Y mettre de bons mots clés pertinents à votre domaine d'activités. 
  8. Faire connaître sa Page le plus possible, sur votre site et vos autres profils.

J'espère que ces petits conseils seront utiles. Merci donc à Marie-France pour cette question.

J'invite tous mes collègues experts en référencement et SEO à venir ajouter à ma réponse car je ne suis pas experte en SEO, loin de là.


Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/michhprg/public_html/wp-content/themes/Divi/epanel/custom_functions.php on line 604
SOSgarde, la connexion web entre nounous, gardiennes et familles!

SOSgarde, la connexion web entre nounous, gardiennes et familles!

SoSGarderemedy "sans-serif";color:#222222″>Paulina Podgorskaailment "sans-serif";color:black »> avait toujours rêvé d'être propriétaire de son entreprise. Un jour, son poste au sein d'une agence de pub est éliminé. Avec des économies et du temps devant elle, il ne lui restait qu'à trouver l'idée.  <J'étais dans ma voiture. Il pleuvait des clous et l'idée m'est venue. J'ai finalement trouvé un besoin qui n'était pas comblé dans le marché. J'ai eu la vision de créer une entreprise Web qui établit une connexion entre les nounous, les gardiennes et les familles.  >> Est né SOSgarde.ca. Elle savait de quoi elle parlait car elle est mère monoparentale. 

En développant son projet, elle a ajouté d'autres services d'accompagnement pour animaux et pour les personnes âgées. Ses services sont disponibles partout au Canada. Comment ça fonctionne? Consulter les fiches des candidat(e)s pour les services recherchés dans les villes ou régions désirées et moyennant un abonnement, vous aurez droit à toutes les informations sur les candidat(es). Ceux et celles qui veulent offrir leur service n'ont qu'à remplir une fiche. Génial, non?

L'exemple du projet de Paulina m'intéresse particulièrement parce qu'il démontre comment il est possible par le  Web de créer son entreprise. Mais que faut-il pour arriver à le faire?

Il faut avoir un plan et procéder étape par étape!

Paulina ne s'est pas précipité en affaires. Elle y est allée de façon organisée et réfléchie, plan d'affaires en main. Avec l'aide du SAJE, et d'autres experts en démarrage d'entreprise, elle a su réaliser le travail requis avant de se lancer en affaires. Elle a fait une étude de marché, a pris le temps de bien définir sa clientèle et de voir  trouver sa clientèle sur le Web. <J'avais besoin de valider que mon expérience de mère est bien représentative de ce que mes clients vivent et que mon offre de services serait intéressante. À ce niveau, le SAJE m'a beaucoup aidé à faire un bon plan et à structurer mon entreprise>.

De plus, elle a aussi investi du temps et de l'argent pour développer  un site Web très performant. <Mon site Web, c'est ma boutique. Je n'ai pas de place d'affaires hors-ligne moi, donc je ne peux pas rater mon coup>. D'ailleurs, un de ses conseils aux entrepreneurs en devenir: <payez-vous des services de qualité, faites affaire avec des gens d'expérience! >

Faire des tests et trouver les moyens de se faire repéré sur le web!

Pour se faire connaître, Paulina a entrepris une démarche marketing très précise qui lui a permis de tester différents moyens pour déterminer ceux qui performent le mieux pour son entreprise. Elle a utilisé Google Adwords, Facebook Ads, a testé les bannières et bien d'autres outils. Elle a découvert ce qui lui donnait de meilleurs résultats et a continué d'améliorer l'utilisation des outils et techniques du Web qui lui rapportaient le plus.  

Elle a aussi mis des énergies pour optimiser son site pour le référencement (SEO). <Il faut avoir un plan précis, on ne peut pas tout simplement tirer sur tout ce qui bouge et penser que ça va marcher. Ce n'est pas vrai!>. Elle a aussi mis beaucoup d'efforts à découvrir où sont ses client(e)s sur le Web. Elle a été très active dans les médias sociaux et continuent de l'être. SOSgarde a créé une Page Facebook<On ne peut pas être en mode statique sur les médias sociaux, spécialement sur Facebook. On a tout intérêt à être actif et partager du contenu, notre contenu et celui d’autres aussi. C’est ce que les gens recherchent et apprécient>. On retrouve aussi l'entreprise sur Twitter (SOSgarde), un bon outil pour entrer en contact avec des adeptes.

Il faut continuellement apprendre – une courbe importante et continue!

Quand on parle d'une entreprise web, il faut accepter d'emblée qu'il y a beaucoup à apprendre et que cet apprentissage sera continue. <Avec le Web, il faut accepter que l’on doit constamment apprendre. Le Web évolue tellement rapidement, qu’on ne peut pas fermer les yeux. Il n'y a pas moyens d'y échapper.> D’ailleurs Paulina consacre du temps tous les jours à la lecture de blogues spécialisés en marketing web, en SEO, etc.

Pourtant, Paulina a commencé son projet muni d'un excellent bagage professionnel dont un Baccalauréat en marketing. Auparavant conseillère auprès de plusieurs agences de publicité de renoms, elle avait déjà une très bonne appréciation du Web. Elle connaissait bien Google Analytics, un outil indispensable pour son entreprise. Sans ces acquis, la pente aurait été encore plus difficile à monter.

Google Analytics, merveilleux mais dangereux de s’y perdre!

Le monitoring est le nerf de la guerre pour bien des entreprises, mais particulièrement pour une entreprise exclusivement web. <C'est un outil extrêmement puissant qui ne cesse de m'émerveiller. Je suis en mesure de savoir exactement ce qui se passe. Je sais ce que les Internautes font lorsqu''ils arrivent sur mon site. Cette information a une valeur inestimable.>

Cela dit, quand on est à son compte, il faut savoir prioriser ces activités. Est-ce plus important de mettre du temps à analyser les données de Google Analytics ou est-ce mieux de consacrer mes efforts à partager du contenu d’intérêt pour mon public cible et à leur proposer des offres? Il faut toujours revenir à l’essentiel, faire les choix les plus profitables pour l’entreprise. <Il y a un risque avec Google Analytics, on peut facilement se sentir dépassé par tous les chiffres qui nous sont rendus disponibles>.

Conclusion: Il faut de la patience!

SOSgarde est en fonction depuis 15 mois déjà et les résultats sont concluants pour Paulina. <Mon service est très utile, il comble un réel besoin.> Déjà, elle a des clients qui renouvellent leurs abonnements. Les clients sont contents, les gardiennes le sont également. <Une gardienne me disait que sans SOSgarde, elle n’aurait pas pu trouver l’excellent client qui vit tout près de chez elle>. En peu de temps, elle a réussi à faire beaucoup parler d'elle. Cliquer sur ce lien pour voir toutes les entrevues qu'elle a données à la télévision, la radio, les journaux et magazines.

La patience, c’est la plus grande des vertus pour une entreprise comme SOSgarde. Paulina en est bien consciente. <Quand on créé une entreprise, c’est comme se préparer pour un marathon. Faut être patient. On est loin du sprint!>

Je suis tout à fait confiante que SOSgarde va continuer sa croissance. J’espère que vous n’hésiterez pas à faire part de ses services à votre entourage. Je n’ai pas d’enfants, mais un chien. Très contente de savoir que je peux moi-même utiliser ses services au besoin!